Nous avons décidé de miser environ 15% de notre portefeuille sur le potentiel des entreprises belges du secteur biotech l'an dernier, mais la composition de ce thème avait commencé déjà en 2015, lorsque nous avions pris nos premières positions dans Bone Therapeutics et Ablynx, puis en avril 2015, lorsque nous avions acheté l'entreprise de diagnostics MDxHealth. Courant 2016, Argen-X et Mithra Pharmaceuticals ont complété le quintet, qui se compose donc de quatre biotechs et d'une entreprise de diagnostics moins risquée. ...

Nous avons décidé de miser environ 15% de notre portefeuille sur le potentiel des entreprises belges du secteur biotech l'an dernier, mais la composition de ce thème avait commencé déjà en 2015, lorsque nous avions pris nos premières positions dans Bone Therapeutics et Ablynx, puis en avril 2015, lorsque nous avions acheté l'entreprise de diagnostics MDxHealth. Courant 2016, Argen-X et Mithra Pharmaceuticals ont complété le quintet, qui se compose donc de quatre biotechs et d'une entreprise de diagnostics moins risquée. L'achat de MDxHealth est intervenu juste après l'introduction en Bourse réussie de Biocartis. Nous avons alors jeté notre dévolu sur le spécialiste liégeois du diagnostic urologique car nous pensions que l'action recelait davantage de potentiel pour les prochaines années. La transition l'an prochain vers des cash-flows structurels positifs, surtout, devrait permettre la revalorisation de MDxHealth. Depuis avril 2015, cette entreprise a surperformé de 25% Biocartis. La force de recrutement du fondateur Rudi Pauwels et le potentiel attractif de la plateforme Idylla se sont traduites par un prix d'émission de 11,5 euros par action Biocartis, soit le haut de la fourchette annoncée de 10 à 11,5 euros, et une capitalisation de marché solide de 465 millions d'euros. Cet élément et la prévision d'un cash-burn encore élevé pendant plusieurs années pour pouvoir étendre la palette de tests d'Idylla ont exclu Biocartis de notre liste. Le fait que nous lui ayons attribué malgré tout un conseil d'achat (rating 1C) depuis son IPO signifie que nous trouvons néanmoins l'entreprise intéressante. Nous avons choisi cinq entreprises pour que les positions demeurent suffisamment importantes. Quinze pour cent suffisent vu le risque supérieur à la moyenne du secteur biotech. Notre intention est toujours de continuer à suivre activement chacune d'elles. Nous sommes conscients que nous traverserons des hauts (très hauts) et des bas (très bas). Nous misons sur un ou deux aboutissements sur les cinq, qui nous permettront d'obtenir d'ici 2020 à 2025 un rendement substantiel. Naturellement, il est possible que nous devions prendre congé anticipativement de l'une ou l'autre position, par exemple en cas d'offre de reprise réussie ou de valorisation devenue trop élevée, ou si la situation fondamentale que nous anticipons pour chaque entreprise changeait. Le cas échéant, l'ambitieuse Biocartis et ThromboGenics pourraient figurer parmi leurs remplaçants.