La lente course à la voiture électrique

05/10/18 à 14:24 - Mise à jour à 15:24

Les constructeurs automobiles sont à ce jour très faiblement valorisés. Or les ventes se portent bien. Il faut donc aller chercher ailleurs les raisons de la fragilité du secteur.

L'année 2018 est jusqu'ici plutôt décevante pour les actionnaires des groupes automobiles. A l'entame du quatrième trimestre, la majorité du secteur (Ford, Daimler, General Motors) est dans le rouge, avec des pertes qui dépassent parfois largement les 10%. Le cours de Tesla Motors, dont les soubresauts sont beaucoup plus violents que par le passé, a chuté de 10% en glissement annuel. Peugeot est l'un des seuls acteurs à tirer son épingle du jeu.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »