L'année 2018 est jusqu'ici plutôt décevante pour les actionnaires des groupes automobiles. A l'entame du quatrième trimestre, la majorité du secteur (Ford, Daimler, General Motors) est dans le rouge, avec des pertes qui dépassent parfois largement les 10%. Le cours de Tesla Motors, dont les soubresauts sont beaucoup plus violents que par le passé, a chuté de 10% en glissement annuel. Peugeot est l'un des seuls acteurs à tirer son épingle du jeu.
...