La douche était particulièrement froide jeudi passé. Tous les opérateurs avaient misé sur plus d'assouplissement de la part de la Banque centrale européenne (BCE). Ils en étaient tellement persuadés qu'ils avaient ouvert des positions spéculatives en ce sens. Et voilà que Mario Draghi, le président de la BCE, leur annonce des mesures décevantes. Il a abaissé le taux directeur de 10 points de base à -0,3% et au lieu d'augmenter les achats mensuels d'obligations, il s'est contenté de les prolonger de six mois. Certes, il a ajouté qu'il se tenait prêt à prendre d'autres dispositions si les mesures actuelles ne suffisaient pas.
...