A partir du mois de mars, la Banque centrale européenne (BCE) achètera pour 60 milliards d'euros (EUR) de titres de créance et opérera de la sorte jusqu'à ce que le taux d'inflation se rapproche des 2%. Elle se donne un an et demi pour atteindre cet objectif. Les marchés ont salué le plan avec enthousiasme. Pourtant, on ne peut en cacher les innombrables manquements risquant de faire échouer l'opération.
...