Parmi les actions de l'Eurostoxx50, au premier semestre, c'est le groupe de cosmétiques français L'Oréal qui a enregistré la performance la plus enthousiasmante. Sa hausse de 15% sur la période semble contenue, mais le Brexit a gâché le tableau en faisant basculer pratiquement toutes les actions. L'Oréal a ainsi confirmé son statut d'action défensive. Au premier trimestre, son chiffre d'affaires s'est accru de 1,8%, un chiffre bien accueilli par les analystes. Le cours de l'action s'est frayé un passage au-delà des sommets juste en de...

Parmi les actions de l'Eurostoxx50, au premier semestre, c'est le groupe de cosmétiques français L'Oréal qui a enregistré la performance la plus enthousiasmante. Sa hausse de 15% sur la période semble contenue, mais le Brexit a gâché le tableau en faisant basculer pratiquement toutes les actions. L'Oréal a ainsi confirmé son statut d'action défensive. Au premier trimestre, son chiffre d'affaires s'est accru de 1,8%, un chiffre bien accueilli par les analystes. Le cours de l'action s'est frayé un passage au-delà des sommets juste en dessous de 180EUR. Une percée réussie serait synonyme de signal d'achat technique puissant. À 160EUR se trouve un soutien, et ensuite à 145EUR. Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BLe Brexit a eu des conséquences catastrophiques pour de nombreuses banques. Parmi les plus sanctionnées, on trouve les banques italiennes, mais nous ne les suivons pas. Une autre action faisant parler d'elle régulièrement ces six derniers mois est celle de Deutsche Bank. Les doutes des analystes et investisseurs demeurent sérieux. Au premier semestre, le cours de l'action a perdu à peu près la moitié de sa valeur. Techniquement, la tendance reste à la baisse. À 13EUR se trouve la première résistance horizontale, suivie par une nouvelle zone de résistance autour de 15EUR. Le titre ne recèle pas énormément de potentiel haussier.Conseil : vendreRisque : élevéRating : 3CDans le sillage du cours de l'or en hausse, ceux des mines d'or ont pris de la hauteur également. Les mines d'or ont d'ailleurs fait nettement mieux que l'or même, ce qui n'est pas étonnant car lors du mouvement de baisse du cours de l'or, les mines avaient également été bien plus sévèrement touchées. Newmont Mining a été particulièrement soutenue, avec plus du doublement de son cours (+124% en six mois!). Il est évident que la tendance est haussière depuis quelque temps. À 35USD se trouve le premier soutien horizontal d'importance. Si la résistance à 40USD cède, le cours peut se hisser vers 50USD. Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BL'une des actions qui a le plus largement baissé est celle du producteur d'engrais américain CF Industries. En juillet 2015, un sommet de 68,92USD s'était encore formé, mais le cours n'atteignait plus que 24,10USD à la moitié de cette année. On peut aisément le comprendre: elle tient à la baisse des prix des engrais. D'autres actions du secteur, comme Potash, en ont fait les frais. En outre, l'échec de la fusion avec le groupe néerlandais OCI joue un rôle également. Certains facteurs indiquent cependant que le pire est derrière nous et qu'un rebond ne se fera pas attendre longtemps.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1B