Parmi les actions de l'Eurostoxx50, au premier semestre, c'est le groupe de cosmétiques français L'Oréal qui a enregistré la performance la plus enthousiasmante. Sa hausse de 15% sur la période semble contenue, mais le Brexit a gâché le tableau en faisant basculer pratiquement toutes les actions. L'Oréal a ainsi confirmé son statut d'action défensive. Au premier trimestre, son chiffre d'affaires s'est accru de 1,8%, un chiffre bien accueilli par les analystes. Le cours de l'action s'est frayé un passage au-delà des sommets juste en de...