Concrètement, les membres de l'OPEP réduiront leur production totale d'environ 1,2 million de barils par jour à partir de janvier 2017. La contribution des États du Golfe (Koweït, Qatar et Émirats arabes unis) se monte à 0,3 million de barils. De manière plutôt inattendue, l'Irak, qui revendiquait une exemption pour situation de guerre, a fini par accepter une réduction de 0,2 million de barils. Le reste de l...