Comme nous l'avions annoncé, au fil de cet automne, nous consacrerons cette rubrique à un tour d'horizon des thèmes d'investissement spécifiques de notre portefeuille modèle. Ce vendredi, c'est la thématique du vieillissement de la population qui est passée au crible. La population mondiale fait l'objet d'une véritable révolution démographique, même si la plupart des observateurs la considèrent plutôt comme une évolution lente et progressive. Pourtant, l'histoire démographique des cent dernières années ne connaît aucun précédent. Pour les investisseurs en actions et en obligations, cette révolution constitue l'une des trois principal...

Comme nous l'avions annoncé, au fil de cet automne, nous consacrerons cette rubrique à un tour d'horizon des thèmes d'investissement spécifiques de notre portefeuille modèle. Ce vendredi, c'est la thématique du vieillissement de la population qui est passée au crible. La population mondiale fait l'objet d'une véritable révolution démographique, même si la plupart des observateurs la considèrent plutôt comme une évolution lente et progressive. Pourtant, l'histoire démographique des cent dernières années ne connaît aucun précédent. Pour les investisseurs en actions et en obligations, cette révolution constitue l'une des trois principales évolutions qui définiront le rendement futur de leur patrimoine mobilier. Entre 1950 et 2050, la population mondiale s'accroîtra d'environ 6.500.000.000 âmes (de 2,5 à 9 milliards d'habitants). Ce n'est cependant pas le seul phénomène digne d'intérêt. Notons également l'énorme progression de l'espérance de vie au niveau mondial. Alors qu'en 1950, l'habitant de la Terre vivait en moyenne " seulement " 47 ans, selon la " Population Division " des Nations Unies, cette espérance de vie atteindra 77 ans à l'horizon 2050. Cela représente même une augmentation plus sensible qu'au cours des 5.000 années qui ont précédé. La fertilité des femmes a dans l'intervalle reculé au niveau mondial d'environ 5 enfants dans les années soixante à 2,7 enfants aujourd'hui.Au cours des cinquante dernières années, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans a triplé et est appelé à connaître encore un triplement au cours des cinq décennies à venir. La combinaison de chiffres de naissance moins élevés et d'une nette baisse du taux de la mortalité se traduira, sur un demi-siècle, en un large doublement de la proportion de seniors de plus de 60 ans (de 10 à 21% en 2050). Aujourd'hui, toutes les secondes, deux habitants du monde fêtent leur 60eanniversaire.Contribution positiveUn important constat cet été, pendant la correction européenne, tient à la performance du thème du vieillissement de la population. L'autre constat est que ce thème a contribué largement au return positif du portefeuille modèle cette année. Et ce, malgré la (nouvelle) réduction de moitié de cours de ThromboGenics. Heureusement, cette autre valeur " belge " a donné un coup de frein. Tubize, le monoholding qui détient exclusivement des actions UCB en portefeuille, a pleinement profité de la croissance persistante des nouveaux médicaments Cimzia, Vimpat et Neupro, et la spéculation autour d'UCB parmi les investisseurs anglo-saxons. Novo Nordisk, numéro un mondial dans le diabète, a fourni une performance appréciable depuis son intégration. Il convient cependant de préciser qu'au cours de ces derniers mois, l'évolution de cours fut plutôt plane. Avec nos deux valeurs françaises, Essilor et Sanofi, nous avons dû faire preuve de patience, mais les résultats semestriels ont démontré que ces entreprises étaient à l'aube d'une période de croissance. Seule la position de Thrombo fait l'objet de discussions. Les candidats à son remplacement ne manquent toutefois pas. Sur la liste, aux côtés d'Arseus, Doro et Fresenius, nous ajoutons désormais également GlaxoSmithKline (lire Flash).