Après la nouvelle baisse du cours du mois dernier, de nombreux investisseurs s'interrogent sur l'évolution de l'or. Le métal jaune avait bien commencé l'année en passant la barre des 1300 USD, avant de retomber et d'évoluer pendant quelques mois dans une fourchette de cours assez étroite de 1150 à 1230 USD. Il en sortait à la mi-juillet pour amorcer immédiatement une chute rapide. L'or est en bonne voie de clôturer une troisième année consécutive dans le rouge (en USD du moins). La perte depuis le début de cette année atteint ainsi 8% en USD. L'or affiche également un rendement négatif en livre sterling, en franc suisse, en roupie indienne, en yuan chinois et en yen japonais. A l'inverse, il enregistre un léger gain en EUR, en dollar australien et en dollar canadien. En real brésilien et en rouble russe, deux monnaies qui ont perdu beaucoup de terrain face à l'USD cette année, les gains sont même intéressants.
...

Après la nouvelle baisse du cours du mois dernier, de nombreux investisseurs s'interrogent sur l'évolution de l'or. Le métal jaune avait bien commencé l'année en passant la barre des 1300 USD, avant de retomber et d'évoluer pendant quelques mois dans une fourchette de cours assez étroite de 1150 à 1230 USD. Il en sortait à la mi-juillet pour amorcer immédiatement une chute rapide. L'or est en bonne voie de clôturer une troisième année consécutive dans le rouge (en USD du moins). La perte depuis le début de cette année atteint ainsi 8% en USD. L'or affiche également un rendement négatif en livre sterling, en franc suisse, en roupie indienne, en yuan chinois et en yen japonais. A l'inverse, il enregistre un léger gain en EUR, en dollar australien et en dollar canadien. En real brésilien et en rouble russe, deux monnaies qui ont perdu beaucoup de terrain face à l'USD cette année, les gains sont même intéressants.Nombreuses explicationsIl y a suffisamment d'explications à la baisse du cours de l'or. Les analystes évoquent avant tout le malaise général sur les marchés des matières premières et l'effet de l'appréciation de l'USD. En outre, la perspective d'un relèvement des taux aux Etats-Unis, le premier depuis 2006, pèse sur le cours de l'or. La révision à la hausse des réserves d'or chinoises fut également inférieure aux attentes. Outre ces causes fondamentales, il ne faut pas non plus perdre de vue les flux d'investissements. Les sorties de trackers physiques restent importantes et le nombre de positions short sur le Comex, où se négocient les contrats à terme, n'avait jamais été aussi élevé.Entretemps, le cours de l'or est retombé sous le coût de production total moyen, ce qui signifie que la toute grande majorité des producteurs d'or enregistrent des pertes opérationnelles au niveau du groupe. Il y a plusieurs raisons d'estimer que cette situation ne peut perdurer. L'or physique est nécessaire comme garantie sur le marché des contrats à terme et les stocks physiques sur les Bourses sont d'ores et déjà très bas.Vaste assortimentL'assortiment de produits à effet de levier permettant de miser sur un redressement du cours de l'or est très vaste. Les fournisseurs classiques ont tous un large éventail de leviers et de niveaux de barrières désactivantes qui permettra à chaque profil de risque de trouver chaussure à son pied. BNP Paribas Markets propose 30 turbos longs dotés de leviers qui varient entre 1,9 et 28. Chez ING, on trouve plus de 10 sprinters longs assortis de leviers compris entre 2,6 et 21,5. Goldman Sachs Markets (http://www.gsmarkets.be), qui a repris le département Produits structurés d'ABN Amro Markets depuis fin mai, propose 15 turbos longs dont les leviers fluctuent entre 1,9 et 29,2. Il faut encore citer les Traders (BNP) et les BEST Sprinters (ING) dont les niveaux de financement correspondent aux barrières désactivantes, raison pour laquelle il ne peut y avoir de valeur résiduelle. Nous nous concentrons ici sur les produits à effet de levier ordinaires. Vu le large assortiment de produits disponibles, les investisseurs ont tout intérêt à s'intéresser aux frais. Un paramètre important dans ce domaine est le spread, c'est-à-dire l'écart entre les cours acheteur et vendeur. Dans ce domaine, BNP Paribas Markets obtient la meilleure note avec un spread de 4 centimes d'euros, contre 5 centimes chez ING et GS Markets. Rappelons aux investisseurs que dans le cas des métaux précieux, la valeur sous-jacente des produits à effet de levier est le prix spot (livraison immédiate) et non le prix des contrats à terme. La principale différence consiste dans le fait que le marché spot est ouvert 24 heures sur 24, alors que ce n'est pas le cas pour le marché des contrats à terme. En d'autres termes, le niveau de la barrière désactivante peut également être atteint en dehors des heures normales de négociations.Golf turbo long (risque faible) Code ISIN: NL0000172435Devise: EURNiveau de financement: 660,6Cours de référence: 1086,2Barrière désactivante: 693Levier: 2,55Cours: 39,16/39,2Les scénarios les plus pessimistes font état d'un recul du cours de l'or vers les 800 USD, un niveau que nous n'avions plus observé sur les tables de cotation depuis fin 2008. Avec ce scénario défensif, nous allons encore un peu plus loin et optons pour une barrière désactivante inférieure au plancher de novembre 2008. L'écart entre la barrière désactivante et le cours actuel de l'or dépasse ainsi 36%. Jusqu'à nouvel ordre, nous ne voyons pas ce scénario très pessimiste se réaliser, mais c'est un choix défensif pour ceux qui n'ambitionnent pas, avec un levier de 2,55, un rendement supérieur à celui des trackers.Gold turbo long (risque moyen) Code ISIN: NL0006521288Devise: EURNiveau de financement: 973,52Cours de référence: 1086,2Barrière désactivante: 890Levier: 5,12Cours: 19,68/19,72Ce turbo long constituera la célèbre " voie moyenne " pour la plupart des investisseurs. L'écart entre le cours actuel de l'or et la barrière désactivante retombe à 18%. D'autre part, le levier est deux fois plus élevé que dans l'exemple défensif.Gold turbo long (risque élevé) Code ISIN: NL0006527400Devise: EURNiveau de financement: 952,54Cours de référence: 1086,2Barrière désactivante: 971Levier: 8,11Cours: 12,27/12,31La barre des 1000 USD est un cap psychologique très important pour l'or, qui n'a plus été atteint depuis plus de six ans. Pourtant, nous estimons qu'un bref recul sous cette barre n'est pas totalement exclu au cours des semaines ou des mois à venir. Il représenterait un plancher dans le sentiment vis-à-vis de l'or, qui est déjà très faible. Comme le niveau de la barrière désactivante est adapté chaque mois (à la hausse dans le cas d'un turbo long), nous intégrons une marge de sécurité et nous optons pour un niveau inférieur à 1000 USD. Dans ce scénario, l'écart entre la barrière désactivante et le cours actuel de l'or n'est que légèrement supérieur à 10%. En revanche, on bénéficie d'un levier de 8,11.