On attendait beaucoup de l'arrivée, en début d'année, d'Ilham Kadri à la tête de Solvay. Or l'actualisation présentée il y a quelques semaines ne montre aucune véritable accélération du processus de transformation. Certes, même le plus doué des CEO ne peut modifier en un tour de main la trajectoire d'une multinationale comme Solvay.
...

On attendait beaucoup de l'arrivée, en début d'année, d'Ilham Kadri à la tête de Solvay. Or l'actualisation présentée il y a quelques semaines ne montre aucune véritable accélération du processus de transformation. Certes, même le plus doué des CEO ne peut modifier en un tour de main la trajectoire d'une multinationale comme Solvay. Nous avons recommencé à suivre activement le titre cet été, lorsqu'il s'échangeait à 88 euros environ. A l'époque, sa valorisation, à 10 fois le bénéfice annuel escompté et 0,9 fois la valeur comptable, était très accessible (le groupe était même la valeur la moins chère du secteur). Si l'action s'est fort redressée depuis, comme presque toutes les actions cycliques d'ailleurs, les résultats du 3e trimestre n'annoncent aucune révision à la hausse des prévisions annuelles, qu'ils se contentent d'affiner. Nous proposons dès lors de tirer profit du récent rebond du cours pour miser à la baisse. Les détenteurs d'actions peuvent émettre des calls. Les investisseurs les plus audacieux envisageront l'achat de puts.Solvay mars 2020,au prix d'ex. de 100 EUR,à 7,68 EUREn émettant ce call, vous percevrez d'emblée 7,68 euros, tandis que son acquéreur pourra vous acheter 100 titres au prix unitaire de 100 euros. Vous augmenterez donc le rendement de vos actions Solvay de 7,5% en 4 mois - nous pensons en effet que le cours est appelé à baisser. Si notre hypothèse devait ne pas se vérifier, vous pourriez sans doute vendre les actions au prix de 100 euros, peu importe le niveau atteint par le cours. Prime comprise, vous encaisseriez 107,68 euros par action, soit 5,5% de plus que le cours actuel.Solvay juin 2020,au prix d'ex. de 110 EUR,à 4,40 EURLa stratégie à la baisse la plus évidente consiste à acheter une option put, comme celle qui viendra à échéance le 19 juin 2020. Ce contrat sera rentable à cette date si le cours passe sous les 105,5 euros (prix d'exercice de 110, moins la prime de 4,40). Il est donc d'ores et déjà profitable: nous pourrions acheter les actions en Bourse à 102 euros et les revendre à 110, pour en obtenir 3,60 euros (8 euros d'écart, moins la prime de 4,40 euros). Si le cours commence à reculer, un premier soutien l'attend autour de 95 euros, mais le vrai obstacle se situera à 84 euros. Là, la plus-value atteindra 21,6 euros au moins (110 moins 84 moins 4,40). C'est cinq fois notre mise.