L'été dernier, le prix de la tonne de cuivre avait atteint un sommet au-delà de 7.000 dollars. Corrélé avec les marchés d'actions, il était redescendu sous 6.000 dollars à l'automne. Et la corrélation demeure étroite: sur les premiers mois de 2019, le cours du cuivre s'est redressé à 6.500 dollars la tonne, son plus haut niveau en neuf mois. Depuis la mi-avril, il est à nouveau en recul. La semaine dernière, il a replongé en deçà de 6.000 dollars. Les Et...

L'été dernier, le prix de la tonne de cuivre avait atteint un sommet au-delà de 7.000 dollars. Corrélé avec les marchés d'actions, il était redescendu sous 6.000 dollars à l'automne. Et la corrélation demeure étroite: sur les premiers mois de 2019, le cours du cuivre s'est redressé à 6.500 dollars la tonne, son plus haut niveau en neuf mois. Depuis la mi-avril, il est à nouveau en recul. La semaine dernière, il a replongé en deçà de 6.000 dollars. Les Etats-Unis ont relevé de 10 à 25% les droits d'importation sur plus de 6.000 produits chinois, pour une valeur totale de plus de 200 milliards de dollars. Ce n'est évidemment pas bon pour l'industrie exportatrice chinoise. N'oublions pas que le contexte est déjà difficile, la croissance mondiale ralentissant.A court terme, le prix du cuivre est mu par le sentiment à l'égard des marchés financiers. Actuellement, la moindre évolution du conflit commercial entre Pékin et Washington l'affecte. A plus long terme, les cartes lui sont plus favorables. La tendance accrue à l'électrification (énergies renouvelables, véhicules électriques) et les lourds investissements dans l'infrastructure annoncés par plusieurs Etats sont favorables à la demande de cuivre. Or, l'offre ne suit pas. Les deux plus grandes mines de cuivre au monde (Escondida et Collahuasi) ont connu un premier trimestre catastrophique, caractérisé par de très mauvais rendements. Si cette année et la prochaine, le métal restera disponible en suffisance, à partir de 2021, l'offre sera déficitaire, annonce le CRU, spécialiste du marché des matières premières.L'on peut miser sur une hausse du prix du cuivre de diverses façons. La manière la plus directe consiste à investir dans des contrats à terme, avec ou sans levier. Parmi les émetteurs de produits à effet de levier, BNP Paribas Markets et Commerzbank proposent des turbos sur le cuivre. WisdomTree (ex-ETF Securities) propose pour sa part le tracker ETFS Daily Hedged Copper, qui réplique l'évolution du prix du cuivre. Il se négocie sur la Bourse de Francfort (Xetra) sous le code ISIN DE000A1NZLL0 et le ticker 00XL. Pour ceux qui préfèrent les actions, signalons la corrélation importante entre le prix du cuivre et le cours de l'action du producteur de cuivre Freeport McMoRan (ticker FCX sur le NYSE).