Tandis que la Banque centrale européenne (BCE) a fait des promesses, sa collègue chinoise a agi effectivement en abaissant ses taux directeurs de 0,25%. Deux événements qui ont créé une euphorie sur les places financières. C'est qu'ils confirment que l'argent restera bon marché pour un bon moment encore. Pourtant, ils dénotent un malaise profond : l'économie ne redémarre pas.
...