Le 15 mars, la Banque centrale américaine (Federal Reserve ou Fed) a relevé pour la troisième fois son taux de base d'un quart de point de pourcentage (0,25%). Lors du premier relèvement fin 2015, les cours de l'or et de l'argent avaient manifestement touché un plancher de plusieurs années, autour respectivement de 1050 dollars l'once et 14 dollars l'once Troy (31,1 grammes). Lors de la deuxième hausse, survenue à la fin de l'an dernier, le plancher était légèrement supérieur, respectivement à 1125 et 16 dollars, et tout semble indiquer à présent que lors du prochain relèvement, un plancher...

Le 15 mars, la Banque centrale américaine (Federal Reserve ou Fed) a relevé pour la troisième fois son taux de base d'un quart de point de pourcentage (0,25%). Lors du premier relèvement fin 2015, les cours de l'or et de l'argent avaient manifestement touché un plancher de plusieurs années, autour respectivement de 1050 dollars l'once et 14 dollars l'once Troy (31,1 grammes). Lors de la deuxième hausse, survenue à la fin de l'an dernier, le plancher était légèrement supérieur, respectivement à 1125 et 16 dollars, et tout semble indiquer à présent que lors du prochain relèvement, un plancher encore plus élevé sera atteint à 1200 et 17 dollars.La présidente de la Fed Janet Yellen a en effet laissé entendre qu'elle avait l'intention de maintenir une politique monétaire souple, ce qui impliquerait qu'elle procède encore à deux relèvements de taux cette année. Temporairement, elle tolère une inflation supérieure à l'objectif de 2%. La Fed permet donc que les taux réels (inflation nominale) soient de plus en plus négatifs. C'est une aubaine pour les métaux précieux. Et voilà un argument solide pour investir dans cette catégorie d'actifs. L'argent s'apparente de plus en plus à " de l'or avec un levier ", tant à la hausse qu'à la baisse. En plus d'offrir une couverture contre le risque, l'argent a de nombreuses applications dans l'industrie. La demande industrielle d'argent devrait être comparable cette année à celle de l'an dernier, qui était proche d'un record historique. L'argent est notamment utilisé dans les panneaux solaires, les batteries, l'électronique, les bijoux, etc.Le ratio or sur argent, qui reflète la quantité d'onces d'argent nécessaires pour acheter une once d'or, revêt un intérêt certain. Ces dernières années, ce ratio a atteint un (très) haut niveau. Au sommet des métaux précieux en 2011, il s'élevait à 32, et ressort aujourd'hui à ... 71. Cela dit, au plancher du début de l'an dernier, ce ratio s'établissait à 80. Les extrêmes des cinquante dernières années furent 93 à l'automne 1992 et 16 fin 1979. La moyenne des dix dernières années ressort à 62. On peut en déduire que l'or est onéreux ou survalorisé, ou que l'argent est bon marché ou sous-valorisé. Ce ratio nous permet par ailleurs d'identifier le moment du cycle. Et compte tenu du niveau très élevé de ce ratio, il est évident que l'or et l'argent viennent de s'engager dans une nouvelle phase ascendante.Vous pouvez envisager d'acheter de l'argent physique, voire le tracker sur l'argent iShares Silver Trust (ticker SLV), que nous détenons également en portefeuille modèle. Le choix d'actions liées à l'argent est plus limité. Selon nous, la meilleure mine d'argent est Pan American Silver (ticker PAAS), mais il y a aussi la société de royalties et streaming Silver Wheaton (ticker SLW; lire en rubrique Portefeuille de l'Initié), comparable à Franco-Nevada concernant l'or (lire l'analyse de l'action).