Après trois années de pertes successives, l'argent a enregistré un rendement positif en 2016. Avec une hausse de près de 16% sur une base annuelle, il a fait presque deux fois mieux que l'or. Mais cette année, il est en retrait, avec un rendement de 6% après cinq mois et demi, contre 10% pour l'or.
...

Après trois années de pertes successives, l'argent a enregistré un rendement positif en 2016. Avec une hausse de près de 16% sur une base annuelle, il a fait presque deux fois mieux que l'or. Mais cette année, il est en retrait, avec un rendement de 6% après cinq mois et demi, contre 10% pour l'or. Le ratio or/argent avait culminé à 83,5 en mars de l'an dernier. L'argent s'est ensuite montré plus performant que l'or pendant quelques mois, et le rapport entre les deux métaux précieux est retombé à 65,5 à l'été. Ces derniers mois, l'or a repris le dessus et le ratio or/argent est remonté à 75. L'argent est donc relativement bon marché par rapport à l'or dans une perspective historique. Les applications industrielles prennent à leur compte environ 55% de l'offre d'argent. Les lingots et les pièces de monnaie (20%) et la joaillerie (20%) sont d'autres composantes importantes de la demande. Le spécialiste du marché Metals Focus prévoit une cinquième année successive d'excédent d'offre pour 2017. La croissance de l'offre (production minière et recyclage) s'est certes ralentie, mais la demande aussi a diminué. L'an dernier, la demande industrielle s'était encore accrue de 8% pour atteindre son plus haut niveau en cinq ans. Mais la consommation de bijoux en argent avait reculé de 7%, et la demande de lingots et de pièces de monnaie en argent s'était contractée de 33%. Comme l'or, l'argent reste une couverture ou une assurance contre des problèmes sur les marchés financiers. Et comme les taux réels (taux nominal moins l'inflation) sont très bas dans le monde entier - et même négatifs dans la zone euro -, le coût d'opportunité des métaux précieux physiques est très faible, voire nul actuellement. Les investisseurs qui veulent se couvrir contre un effondrement des marchés financiers n'ont donc aucune raison de ne pas le faire en achetant de l'or et/ou de l'argent. Le cours de l'argent est généralement plus volatil que celui de l'or. Ceux qui veulent investir dans de l'argent physique doivent tenir compte du fait que seules les pièces de monnaie d'investissement (comme le Maple Leaf, le Silver Eagle et le Libertad en argent) sont exonérées de TVA. Les lingots d'argent sont considérés comme du métal industriel et donc taxés. Un des plus grands trackers physiques sur l'argent est l'iShares Silver Trust (ticker SLV, voir aussi en portefeuille modèle), qui facture des frais de gestion de 0,5%. Chaque part représente une once troy d'argent physique. Les investisseurs expérimentés peuvent également miser sur les fluctuations du cours de l'argent à l'aide de produits à effet de levier (comme des turbos).