Fin avril, le métal gris affichait un rendement de 17% en dollar, mais la crainte d'une hausse de taux a ensuite pris le dessus, et la quasi-totalité des gains est partie en fumée. L'argent a d'ailleurs été le métal précieux ayant enregistré la moins bonne performance au deuxième trimestre, avec une perte de 9%. Après le creux de début juillet, il a repris de la hauteur dans le sillage de l'or. En dollar, le rendement de l'argent atteint près de 12% depuis le début de l'année. En euro cependant, ce rendement reste...

Fin avril, le métal gris affichait un rendement de 17% en dollar, mais la crainte d'une hausse de taux a ensuite pris le dessus, et la quasi-totalité des gains est partie en fumée. L'argent a d'ailleurs été le métal précieux ayant enregistré la moins bonne performance au deuxième trimestre, avec une perte de 9%. Après le creux de début juillet, il a repris de la hauteur dans le sillage de l'or. En dollar, le rendement de l'argent atteint près de 12% depuis le début de l'année. En euro cependant, ce rendement reste légèrement négatif en raison de la dépréciation de la devise américaine. Ces derniers mois, la perception du marché à l'égard de la politique monétaire future a changé. On n'anticipe plus un allègement agressif des stimuli monétaires. La probabilité de relèvements de taux rapides aux États-Unis comme en Europe n'est cependant pas très élevée. Pour cela, l'inflation est trop faible, et par ailleurs, les décideurs politiques ne souhaitent pas prendre le risque de compromettre le redressement économique. Les taux réels resteront encore un certain temps très faibles (États-Unis), voire négatifs (zone euro et Japon), un contexte favorable aux métaux précieux comme l'argent. En 2016, le prix moyen de l'argent s'est élevé à 17,08 dollars par once troy. Un sondage effectué par l'agence Bloomberg auprès d'analystes et de négociants révèle que les prévisions de prix moyen pour les 12 prochains mois ressortent à 20 dollars. Cela impliquerait une hausse de quelque 12%. L'argent reste relativement bon marché par rapport aux autres métaux précieux, ce qui se traduit notamment par un ratio or/argent qui a augmenté de 68 en avril à près de 75 aujourd'hui. Le mois dernier, le rapport entre les deux métaux était même plus élevé encore. La moyenne historique des 4 dernières décennies s'élève à 56.La plupart des investisseurs misent par l'intermédiaire des trackers ou ETF sur les hausses de prix attendues du métal précieux. Tous les trackers physiques ont au total plus de 21.000 tonnes d'argent sous gestion. L'iShares Silver Trust (ticker SLV) a environ la moitié du marché sous gestion, ce qui en fait, et de loin, le plus important tracker physique. L'ETFS Physical Silver Shares (SIVR) est plus petit mais applique une commission de gestion de 0,3%, contre 0,5% pour SLV. Pour les investisseurs qui préfèrent l'argent physique, il est bon de savoir que seules les devises à titre d'investissement sont exonérées de TVA. Sur les lingots d'argent cependant, il faut tenir compte d'une TVA de 21%, car ce métal est aussi utilisé dans plusieurs domaines de l'industrie.