Cela fait quelque temps que l'entreprise canadienne d'exploration d'uranium Kivalliq Energy tourne au ralenti. L'énorme crise que traverse le secteur et le faible cours boursier l'ont incitée à procéder à de lourdes économies. Les augmentations de capital nécessaires sont restées limitées à 1,1 million de dollars canadiens (CAD) en 2014 (émission de 5 millions d'actions à 0,22 CAD), à 2,8 millions CAD en 2015 (10,2 millions d'actions à 0,15 et 10,5 millions d'actions à 0,12 CAD) et 0,4 million en 2016 (4 millions d'actions à 0,1 CAD). Ces fonds ont d'abord é...