Les actions bancaires belges et néerlandaises ont souffert largement de l'issue du référendum britannique. Dans la mesure où l'indice BEL20 est largement pourvu de valeurs financières (Ageas, KBC et ING Group), cet événement a occasionné de plus lourdes pertes au sein de notre indice que pour la plupart des autres indices boursiers européens. Les cours des assureurs ont également reculé mais là, les pertes furent plus limitées. Le cours de KBC a également pris la raclée: en deux jours, il a perdu un quart de sa capitalisation boursière. Le soutien à 45EUR a cédé l...