KBC
...

KBC CERA et sa filiale KBC Ancora resteront ancrées au KBC Group pour les dix prochaines années. Le groupe de bancassurance est ainsi assuré pendant dix ans d'un actionnariat stable. Les autres partenaires, MRBB et les Autres Actionnaires Fixes, ont prolongé leur accord, ce qui suppose que le groupe rassemble plus de 30% de toutes les actions KBC. Le cours de KBC évolue latéralement depuis un peu plus d'une année, entre 38 et 46 EUR. Une percée de cette bande déterminera sa nouvelle orientation. A 40 EUR se trouve le premier soutien.Conseil: conserverRisque: moyenRating: 2BMobistar Le conseil d'administration de Telenet a annoncé qu'il ne proposerait aucune forme de rémunération aux actionnaires "compte tenu du contexte opérationnel actuel". Aucun dividende ni remboursement de capital, donc. Rapidement, le cours de Mobistar a pris de la hauteur car de nombreux investisseurs interprètent cette annonce comme un signe que Telenet a jeté son dévolu sur Mobistar. Les analystes estiment probable un mariage entre les deux groupes télécoms, à plus forte raison parce que Telenet utilise déjà le réseau Mobistar. Techniquement, Telenet forme un plancher. Une percée au-delà de 15,30 EUR serait synonyme de signal d'achat.Conseil: conserverRisque: moyenRating: 2BAllianz Le départ inattendu du légendaire investisseur en obligations Bill Gross de Pimco, filiale du groupe allemand Allianz, a donné lieu à un important repli de cours de l'action financière. Bill Gross a officié 43 ans pour Pimco et l'homme part à présent pour Janus Capital. Les analystes craignent que Pimco perde en conséquence environ un tiers des capitaux sous gestion. Certains analystes ont abaissé leur objectif de cours. Le cours d'Allianz a reculé de quelque 10% et la tendance est redevenue neutre. A 131 EUR se trouve la première résistance, alors qu'autour de 120 EUR se situe une importante zone de soutien horizontale.Conseil: vendreRisque: moyenRating: 3BPhilips L'entreprise néerlandaise scinde ses activités en deux. La division Eclairage, qui réalise un chiffre d'affaires (CA) de 7 milliards EUR, devient autonome, tandis que les pôles Healthcare et Consumer Lifestyle, pour un CA global de 15 milliards EUR, sont regroupés pour former le noyau de la nouvelle Philips. Les investisseurs ont réagi positivement à l'annonce et le cours de l'action a rebondi. La percée de la résistance - devenue soutien - à 24 EUR s'est traduite par un signal d'achat technique. La prochaine résistance est à 26 EUR et une percée du sommet à 28 EUR générerait un important signal d'achat.Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2A