Avec un rendement de 702.000 tonnes, First Quantum Minerals (FQM) fut en 2019 le septième plus grand producteur de cuivre au monde. Ses trois principales mines sont Sentinel et Kansanshi (Zambie), qui devraient avoir livré 240.000 à 250.000 et 220.000 à 230.000 tonnes respectivement cette année, et Cobre Panama (Panama), la mine de cuivre et d'or dont la production a démarré en septembre 2019. Confinée du 7 avril au 7 juillet, Cobre Panama avait dès le 8 août, soit plus tôt que prévu, renoué avec des niveaux normaux. Sa production escomptée tourne autour de 190.000-205.000 tonnes...

Avec un rendement de 702.000 tonnes, First Quantum Minerals (FQM) fut en 2019 le septième plus grand producteur de cuivre au monde. Ses trois principales mines sont Sentinel et Kansanshi (Zambie), qui devraient avoir livré 240.000 à 250.000 et 220.000 à 230.000 tonnes respectivement cette année, et Cobre Panama (Panama), la mine de cuivre et d'or dont la production a démarré en septembre 2019. Confinée du 7 avril au 7 juillet, Cobre Panama avait dès le 8 août, soit plus tôt que prévu, renoué avec des niveaux normaux. Sa production escomptée tourne autour de 190.000-205.000 tonnes. Sa production prévisionnelle d'or, entièrement achetée par Franco-Nevada, a été portée de 70.000-80.000 à 75.000-85.000 onces troy. Le groupe annonce pour 2020 une production totale de 750.000 à 785.000 tonnes de cuivre et de 245.000 à 260.000 onces d'or. FQM s'attaque à son endettement. Avec les 6,7 milliards de dollars investis pour construire Cobre Panama, la dette nette avait atteint, fin 2019, le chiffre record de 7,7 milliards de dollars, soit 4,8 fois le cash-flow d'exploitation récurrent de 2019, ce qui est élevé. Fin septembre, elle s'établissait à 7,5 milliards de dollars. Compte tenu du prix actuel du cuivre, elle pourrait avoir diminué de 2 milliards de dollars d'ici à la fin de 2022. Le groupe envisage en outre, depuis tout un temps déjà, de céder des participations minoritaires en Zambie et au Panama, ainsi que dans la mine de nickel de Ravensthorpe (Australie). Il cherche par ailleurs à continuer à s'étendre. Il pourrait multiplier par deux la capacité de traitement de Kansanshi pour la fin de 2024; des opportunités au niveau de Cobre Panama existent également. FQM a dans ses tiroirs un grand projet prêt à être construit: la mine de cuivre, de molybdène et d'or Taca Taca (Argentine), rachetée en juin 2014 pour 470 millions de dollars canadiens après la reprise de Lumina Copper (dont Ross Beaty était l'actionnaire principal). FQM a récemment fait savoir que les réserves étaient évaluées à 7,7 millions de tonnes de cuivre, à quoi s'ajoutent 9,5 millions de tonnes de ressources (réserves potentielles). Taca Taca a une vie escomptée de 32 ans; c'est au cours des 10 premières années que sa production devrait être la plus élevée, à 275.000 tonnes par an. La décision définitive d'investir devrait tomber en 2023-2024. Nous relevons notre conseil à acheter (rating 1C). Compte tenu de la nette remontée récemment enregistrée, cet avis doit désormais être envisagé dans une perspective un peu plus longue. Les grands projets d'infrastructure, partie intégrante des plans de relance économique, de même que le mouvement d'électrification des véhicules, devraient soutenir le cours du cuivre ces prochaines années. Parmi les grands producteurs de cuivre, FQM est notre préféré; nous pourrions d'ailleurs l'intégrer dans le portefeuille modèle. Nous sommes en quête d'autres opportunités encore dans ce secteur.