PowerShares MENA Frontier Countries ETF
...

PowerShares MENA Frontier Countries ETF Ce tracker fait partie de la ligne PowerShares émise par Invesco. L'ETF est coté sur le Nasdaq sous le ticker PMNA. La valeur sous-jacente est le NASDAQ OMX Middle East North Africa Index. Cet indice compte actuellement 39 entreprises qui soit ont leur siège au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord, soit y réalisent la plus grande partie du chiffre d'affaires. Les entreprises des Emirats arabes unis représentent 30% de l'indice, suivies par celles du Koweït (24%), du Qatar (23%) et d'Egypte (15%). Les banques, les prestataires de services financiers et les sociétés immobilières pèsent ensemble 65% de l'indice. Les groupes industriels (15%) et les entreprises de télécommunications (13%) suivent à une nette distance. Il faut également signaler que PMNA, tout comme le Guggenheim Frontier Markets ETF (FRN) abordé la semaine dernière, n'investit que dans des Depository Receipts. Ces actions sont en principe destinées aux investisseurs étrangers. Le rendement de dividende moyen des actions de l'indice s'élève à 2,12%. PMNA facture 0,7% de frais annuels de gestion. Ce tracker a gagné presque 1,5% depuis le début de l'année.Market Vectors Africa index ETF Il est sans doute inutile d'encore présenter à nos lecteurs la famille Market Vectors de Van Eck Global. L'Africa Index ETF est coté sur le NYSE Arca (ticker : AFK) depuis janvier 2008. L'indice sous-jacent est le Dow Jones Africa Titans 50. Il compte actuellement 52 entreprises, dont 26% ont leur siège au Nigéria. Suivent l'Afrique du Sud (24%), l'Egypte (15%) et le Maroc (10%). La prédominance du secteur financier - 48% - y est moindre que dans le cas du PMNA, mais reste significative. L'énergie (13%), les matériaux et les télécommunications (tous deux 11%) apportent également une contribution non négligeable. Les frais annuels de gestion s'élèvent à 0,8% et le tracker a perdu 4% depuis le début de cette année. Depuis février 2010, Market Vectors propose également le Market Vectors Egypt ETF (ticker : EGPT). Avec le Nigeria ETF (ticker : NGE), l'émetteur Global X Funds dispose depuis début avril d'un tracker spécifique à un pays africain. Après l'Afrique du Sud, le Nigéria et l'Egypte sont dans cet ordre les deuxième et troisième économies d'Afrique. La situation politique en Egypte semble à nouveau se stabiliser un peu ces derniers mois, mais la situation reste tendue. Le Nigéria a également sa part de problèmes géopolitiques, avec des mouvements rebelles qui agissent surtout contre les groupes énergétiques étrangers, par des attentats ou des sabotages de pipelines.Market Vectors Gulf States ETF Cet ETF coté sur le NYSE Arca depuis janvier 2008 se concentre sur les états du golfe. La valeur sous-jacente est le Dow Jones GCC Titans 40 Index, qui compte actuellement 45 entreprises. Le Koweït (36%), les Emirats arabes unis (32%) et le Qatar (25%) s'y taillent la part du lion. Oman et le Bahreïn complètent l'indice. Les frais annuels de gestion s'élèvent à 0,99%. Mais les gestionnaires n'auront aucune difficulté à défendre leur rémunération cette année, puisque le MES a gagné 22,5% depuis début 2013.WisdomTree Middle East Dividend Fund Le Middle East Dividend Fund de l'émetteur WisdomTree est presque aussi performant que MES, avec une ascension de 20% depuis le début de l'année. Ce tracker se concentre sur les entreprises qui versent des dividendes en liquide ou en actions par le biais de l'indice WisdomTree Middle East Dividend Index sous-jacent. L'ETF est coté depuis juillet sur le Nasdaq (ticker : GULF). Le rendement de dividende moyen des actions de l'indice s'élève à 5,11%. Comme dans le cas du MES, les trois états du golfe représentent 80% de l'indice, auxquels on ajoutera une part limitée pour le Maroc et l'Egypte (13% ensemble). Les frais annuels de gestion - 0,88% - sont un peu moins élevés que dans le cas du MES. Global X Central Asia and Mongolia ETF Global X Funds a lancé en avril un tracker permettant de miser sur les marchés d'actions peu accessibles d'Asie centrale et en Mongolie. Ce tracker est coté sur le NYSE Arca, avec pour ticker AZIA. La valeur sous-jacente est le Solactive Central Asia and Mongolia ETF. L'indice compte 22 entreprises, principalement actives dans les matières premières (44%) et l'énergie (37%). AZIA n'est donc pas seulement un tracker régional, mais également un tracker sur les matières premières. Le secteur financier et les entreprises de télécommunications représentent environ 19% de l'indice. Le Kazakhstan prend à son compte 44% de l'indice, suivi par la Russie, la Mongolie (tous deux 14%) et le Turkménistan (6%). Les frais annuels de gestion s'élèvent à 0,6% et après deux mois de cotation, le tracker s'échange près de 8% sous son cours d'introduction.