Vous avez pu lire les principaux arguments en faveur d'un investissement dans les marchés émergents en Stratégie de la semaine dernière (IB-32A). Outre leur valorisation attrayante (par rapport aux Bourses des pays industrialisés), leur sous-pondération dans les portefeuilles institutionnels et le sentiment négatif à leur égard, nous voulons également souligner la baisse du dollar (USD). L'indice dollar (DXY) a reculé d'environ 5% depuis le début de cette année, ce qui est tout bénéfice pour les pays émergents qui ont émis leur dette majoritairement en USD. Voyons comment investir dans le segment des marchés émergents par le biais de plusieurs grands trackers.
...

Vous avez pu lire les principaux arguments en faveur d'un investissement dans les marchés émergents en Stratégie de la semaine dernière (IB-32A). Outre leur valorisation attrayante (par rapport aux Bourses des pays industrialisés), leur sous-pondération dans les portefeuilles institutionnels et le sentiment négatif à leur égard, nous voulons également souligner la baisse du dollar (USD). L'indice dollar (DXY) a reculé d'environ 5% depuis le début de cette année, ce qui est tout bénéfice pour les pays émergents qui ont émis leur dette majoritairement en USD. Voyons comment investir dans le segment des marchés émergents par le biais de plusieurs grands trackers.Ticker : EEMBourse : NYSE ArcaPremière cotation : avril 2003Actifs en gestion : 30,5 milliards USDVolume moyen : 68 millionsPerformance depuis le 01/01/2016 : +17,3%Performance sur 12 mois : +8%Performance sur 3 ans : +1,3% Frais annuels de gestion : 0,67%Ce tracker de la famille iShares de l'émetteur BlackRock Asset Management n'est pas le plus grand ETF sur les pays émergents par la taille, mais le plus ancien sur le marché et le plus liquide. Il a pour valeur sous-jacente l'indice MSCI Emerging Markets, composé de 844entreprises. D'un point de vue géographique, l'Asie est logiquement surreprésentée avec un poids de 43,6% pour les véritables pays émergents et 26,8% pour les économies asiatiques plus développées (notamment la Corée du Sud). Suivent l'Europe de l'Est, le Moyen-Orient et l'Afrique (16,2% ensemble) et l'Amérique latine (13,4%). La technologie et les services sont les secteurs les mieux représentés (tous deux 23%), suivis par les biens de consommation cycliques (11%), les biens de consommation défensifs (8%), les matières premières (8%), l'énergie (7%) et les télécommunications (7%). Les frais annuels de gestion sont plutôt élevés: 0,67%. Les 5 principales positions individuelles sont:1. Tencent Holdings (holding chinois diversifié)2. Samsung Electronics3. Taïwan Semiconductor Manufacturing Co. (semi-conducteurs)4. Alibaba Group (Internet)5. China Mobile (télécommunications)Ticker : IEMGBourse : NYSE ArcaPremière cotation : octobre 2012Actifs en gestion : 15,7 milliards USDVolume moyen : 6,1 millionsPerformance depuis le 01/01/2016 : +16,5%Performance sur 12 mois : +8%Performance sur 3 ans : +3,1% Frais annuels de gestion : 0,18%Le même émetteur a lancé il y a environ quatre ans une version adaptée de ce tracker sous le ticker IEMG. La différence réside dans la valeur sous-jacente, le MSCI Emerging Markets Investable Markets Index (IMI). Avec 1945entreprises, il est nettement plus étendu que l'indice MSCI Emerging Markets "ordinaire". En cause: avant tout, la part plus importante des petites et moyennes entreprises. Les cinq plus grandes participations individuelles sont les mêmes que chez EEM. En moins de quatre ans, IEMG a atteint la moitié de la taille d'EEM en termes d'actifs sous gestion. Une conséquence, entre autres, des frais de gestion beaucoup plus faibles facturés par ce tracker. Avec 0,18%, ils sont nettement sous la moyenne des ETF sur les marchés émergents. Comme les performances sont identiques à celles d'EEM, nous trouvons même IEMG, plus diversifié et moins cher, plus intéressant qu'EEM.Ticker : VWOBourse : NYSE ArcaPremière cotation : mars 2005Actifs en gestion : 42,2 milliards USDVolume moyen : 16,2 millionsPerformance depuis le 01/01/2016 : +17,7%Performance sur 12 mois : +6,8%Performance sur 3 ans : +4,3% Frais annuels de gestion : 0,15%Ce tracker émis par Vanguard sous le ticker VWO est le plus grand ETF sur les marchés émergents avec plus de 40milliards USD en gestion. VWO est sur le marché depuis plus de 10ans et cela lui a suffi pour dépasser EEM dans le classement des trackers sur les marchés émergents. L'indice sous-jacent est le FTSE Emerging Markets. Il est encore un peu plus étendu que le MSCI Emerging Markets IMI-Index, puisqu'il compte 4069entreprises. Autre différence notable: l'indice FTSE ne considère pas la Corée du Sud comme un pays émergent. Par conséquent, cet indice ne comporte aucune entreprise sud-coréenne. La Chine arrive en tête avec 27,5%, suivie par Taïwan (15,4%), l'Inde (12,2%), le Brésil (8,7%) et l'Afrique du Sud (8,7%). Les services financiers (22%) et les télécommunications (18%) sont les secteurs les mieux représentés. Les biens de consommation cycliques (8%), les matières premières (8%), les biens de consommation défensifs (8%) et l'énergie (7%) suivent à plus longue distance. VWO se distingue aussi par des frais de gestion particulièrement bas d'à peine 0,15%. Les 5 principales positions individuelles sont:1. Tencent Holdings2. Taïwan Semiconductor Manufacturing Co. 3. Naspers (groupe sud-africain actif dans les médias)4. China Mobile5. China Construction BankPour les investisseurs qui préfèrent rester dans la zone euro, il existe aussi plusieurs trackers européens sur les pays émergents. Ils sont cotés sur Euronext et reflètent également les performances du MSCI Emerging Markets Index. Le rendement est dès lors similaire à celui d'EEM en données corrigées pour les écarts de change (USD/EUR). Le Lyxor MSCI Emerging Markets ETF (code ISIN FR00104290068) est sur le marché depuis juin 2007, a 1,79milliard EUR en gestion et facture des frais annuels de 0,55%. L'Amundi ETF Emerging Markets (code ISIN FR0010959676) existe depuis septembre 2012 et a 1,69milliard EUR en gestion. Amundi facture des frais annuels de gestion nettement plus faibles de 0,2%.