Alors que le prix du gaz bat des records, il semble tentant de vouloir couvrir l'augmentation des factures d'énergie. Mais cela est loin d'être simple, car le marché du gaz naturel diffère fondamentalement de celui du pétrole. Les prix du gaz sont en effet déterminés au niveau régional et, contrairement aux variantes du brut, les différences de prix peuvent être très importantes.
...

Alors que le prix du gaz bat des records, il semble tentant de vouloir couvrir l'augmentation des factures d'énergie. Mais cela est loin d'être simple, car le marché du gaz naturel diffère fondamentalement de celui du pétrole. Les prix du gaz sont en effet déterminés au niveau régional et, contrairement aux variantes du brut, les différences de prix peuvent être très importantes.Les hubs gaziers (sur lesquels se négocient à la fois les contrats physiques et à terme) font partie d'un réseau d'infrastructures constitué de gazoducs et de terminaux GNL. Les caractéristiques essentielles d'un hub mondial sont l'accessibilité à tous les participants du marché, la fixation de prix transparente et la liquidité suffisamment élevée. Le plus important hub au monde est le Henry Hub, en Louisiane, point central des gazoducs américains, avec des ramifications vers le Canada et le Mexique. Les contrats à terme dont le sous-jacent est le gaz Henry Hub sont cotés sur le Nymex, en dollars, par million de British Thermal Units (BTu). Le prix du gaz naturel américain a atteint un sommet en octobre, avant de retomber brusquement puis de repartir à la hausse ces dernières semaines. A la différence de l'Europe, les stocks de gaz naturel américains sont encore supérieurs à la moyenne des cinq dernières années. En Europe, le Title Transfer Facility (TTF) néerlandais, fondé au début du siècle par GasUnie, est devenu la plateforme dominante pour le gaz naturel (contrats physiques et à terme). Le prix, exprimé en euros par mégawattheure, est historiquement très élevé du fait des tensions géopolitiques aux frontières orientales du continent, qui pourraient encore s'intensifier à court terme, ainsi que de la faible reconstitution des stocks après l'hiver 2021, sur fond de reprise économique. La demande augmente aussi en Allemagne, après la fermeture des dernières centrales nucléaires en 2021. Une baisse des prix semble donc improbable d'ici la fin de l'hiver. Aucun produit financier ne suit aujourd'hui les prix du gaz sur le marché TTF. Tous les produits financiers accessibles aux investisseurs privés, avec ou sans effet de levier (ETF, ETF à effet de levier et inverses, turbos...) ont comme actif sous-jacent la variante américaine Nymex. Un contrat standardisé pour le GNL est cependant en projet.