La semaine dernière, nous avions présenté les trois trackers ou ETF les plus volumineux et les plus liquides qui permettent d'investir sur les Bourses chinoises. Deux éléments avaient été mis en évidence. Le premier est que les indices sous-jacents comportaient principalement des actions cotées sur la Bourse de Hong Kong, ainsi que des actions chinoises cotées sur des Bourses américaines (les fameux ADR). C'est d'ailleurs logique, car seuls ces marchés sont accessibles aux investisseurs étrangers. Le deuxième constat était le poids élevé du secteur financier, dont la part dans les trackers présentés oscillait entre 30% et 55%. Nous estimons cependant que les entreprises chinoises les mieux positionnées sont celles qui pourront profiter de l'essor de la classe moyenne et de l'augmentation du niveau de vie.
...

La semaine dernière, nous avions présenté les trois trackers ou ETF les plus volumineux et les plus liquides qui permettent d'investir sur les Bourses chinoises. Deux éléments avaient été mis en évidence. Le premier est que les indices sous-jacents comportaient principalement des actions cotées sur la Bourse de Hong Kong, ainsi que des actions chinoises cotées sur des Bourses américaines (les fameux ADR). C'est d'ailleurs logique, car seuls ces marchés sont accessibles aux investisseurs étrangers. Le deuxième constat était le poids élevé du secteur financier, dont la part dans les trackers présentés oscillait entre 30% et 55%. Nous estimons cependant que les entreprises chinoises les mieux positionnées sont celles qui pourront profiter de l'essor de la classe moyenne et de l'augmentation du niveau de vie. AssouplissementLa plupart des entreprises locales sont cotées sous la forme d'actions A sur les Bourses de Shanghai et de Shenzhen, en renminbi (RMB). Récemment, les autorités chinoises ont assoupli les règles imposées aux investisseurs étrangers, ce qui a facilité l'accès à ces actions. Entretemps, deux émetteurs d'ETF en ont déjà profité pour émettre un tracker spécialisé dans les actions A. Mais il y a une petite anguille sous roche : les autorités chinoises se réservent la possibilité d'imposer les éventuelles plus-values et autres dividendes à la source. Y compris avec effet rétroactif. C'est pourquoi les émetteurs d'ETF ont décidé de prélever à l'avance une partie de cette taxe. Si elle n'est pas levée (par exemple en l'absence de plus-values et de dividendes), les montants retenus seront reversés aux investisseurs. Ce ne sera cependant le cas que si l'acheteur est toujours investi dans le tracker à ce moment. S'il ne l'est plus, la taxe retenue ne lui sera pas restituée.Market Vectors China AMC A shares ETFTicker: PEKIndice sous-jacent: CSI300 IndexFrais annuels: 0,72%L'émetteur Van Eck Global, qui commercialise les trackers Market Vectors, a profité de l'assouplissement des règles pour créer un ETF spécialisé dans les actions A chinoises. L'émetteur le fait en collaboration avec China Asset Management, le plus gros émetteur de fonds en Chine. Ce tracker (ticker PEK) était en fait déjà coté sur la Bourse de New York avant la réforme de la législation. L'interdiction d'investir dans des actions A n'avait pas empêché Van Eck de créer un indice propre qui répliquait l'évolution du cours de ces actions. Jusqu'à l'an dernier, la valeur sous-jacente du tracker était un indice synthétique, et l'émetteur n'était pas investi physiquement dans les actions A concernées. Grâce à la collaboration avec China Asset Management, cet élément physique est désormais présent. L'indice CSI300 sous-jacent est un indice pondéré en fonction de la capitalisation boursière des 300 plus grandes actions cotées sur les Bourses de Shanghai et de Shenzhen. Ces actions représentent au total environ deux tiers de la capitalisation totale des deux Bourses. Les banques, compagnies d'assurances et autres prestataires de services financiers s'y taillent la part du lion (36% de l'indice). Les entreprises industrielles et les producteurs de matières premières suivent avec 21% de l'indice, alors que le secteur des biens de consommation arrive en troisième position, avec 17%.DB X-trackers Harvest CSI 300 China A-Shares FundTicker: ASHRIndice sous-jacent: CSI300 IndexFrais annuels: 0,82%Ce tracker, coté sur le NYSE Arca (ticker : ASHR) depuis début novembre, est né de la joint-venture entre Deutsche Bank et Harvest Fund Management, le deuxième plus grand émetteur de fonds et de produits structurés en Chine. L'indice sous-jacent est le même que pour le PEK. Comme ASHR est sur le marché depuis plus longtemps, l'actif sous gestion est plus élevé. Avec des frais annuels de 0,82%, ASHR est cependant un peu plus cher que PEKOutre les trackers généraux que nous avions examinés la semaine dernière et les deux ETF précités qui investissent en actions A, il existe plusieurs trackers de niche qui se concentrent sur des segments spécifiques. Ces ETF ne sont cependant pas tous aussi liquides. De manière générale, nous éviterions les trackers dont l'actif sous gestion est inférieur à 25 millions USD ou dont le volume de transactions journalier ne dépasse pas quelques milliers de titres. Mais même en appliquant ces critères, l'offre reste suffisamment étoffée.Guggenheim Funds propose un tracker spécialisé dans les entreprises dont la valeur boursière est comprise entre 200 millions et 1,5 milliard USD. Le Guggenheim China Small Cap ETF est coté sur le NYSE (ticker : HAO). L'indice AlphaShares China Small-Cap sous-jacent se compose de 283 entreprises. Il s'agit exclusivement d'actions N, d'actions H et de Red Chips. Les frais annuels sont fixés à 0,75%.Le même émetteur propose également le Guggenheim China Technology ETF. Ce tracker coté depuis décembre 2009 sur le NYSE (ticker : CQQQ) a pour valeur sous-jacente l'indice AlphaShares China Technology, qui compte 54 actions d'entreprises technologiques. Les frais annuels s'élèvent à 0,7%. Tout comme dans le cas du HAO, aucune action A ou B ne figure dans l'indice.Les investisseurs qui veulent se concentrer sur le secteur des biens de consommation peuvent envisager l'achat du Global X China Consumer ETF émis par Global X Funds. Ce tracker coté sur le NYSE (ticker : CHIQ) fait partie des 10 plus grands ETF sur la Chine, avec un patrimoine investi de 175 millions USD. La valeur sous-jacente est le Solactive China Consumer Index, un indice composé de 39 entreprises. L'alimentation et les boissons (39%), le commerce de détail (26%), l'industrie automobile (14%), la détente et les loisirs (11%) prennent à leur compte la majeure partie de l'indice. Les frais annuels sont fixés à 0,65%.