Il y a un an, le Nikkei 225 dépassait encore les 20.000 points. Aujourd'hui, l'indice japonais de référence se situe environ 20% en dessous de ce niveau, bien que le plancher de fin juin soit derrière nous. En page Stratégie de notre IB-31A, vous avez pu lire les raisons pour lesquelles nous estimions que les actions japonaises étaient porteuses d'opportunités dans les conditions actuelles. Pour les investisseurs, la question de savoir si les nouvelles mesures (28.000milliards JPY) du gouvernement Abe suffiront pour relancer l'économie et mettre un terme à la déflation n'est pas tellement pertinente. Les répercussions du train de mesures précédent (2012) permettent en revanche de penser qu'elles ouvrent d'excellentes perspectives pour la Bourse japonaise: le Nikkei225 avait en effet gagné plus de 150% entre 2013 et la mi-2015. On estime généralement qu'une partie de l'argent frais injecté dans l'économie refluera rapidement sur les Bourses. Bien entendu, le rendement final dépendra en grande partie de l'évolution de la devise japonaise, mais les nouvelles mesures n'ont en tout cas pas encore permis d'infléchir la tendance haussière du JP...

Il y a un an, le Nikkei 225 dépassait encore les 20.000 points. Aujourd'hui, l'indice japonais de référence se situe environ 20% en dessous de ce niveau, bien que le plancher de fin juin soit derrière nous. En page Stratégie de notre IB-31A, vous avez pu lire les raisons pour lesquelles nous estimions que les actions japonaises étaient porteuses d'opportunités dans les conditions actuelles. Pour les investisseurs, la question de savoir si les nouvelles mesures (28.000milliards JPY) du gouvernement Abe suffiront pour relancer l'économie et mettre un terme à la déflation n'est pas tellement pertinente. Les répercussions du train de mesures précédent (2012) permettent en revanche de penser qu'elles ouvrent d'excellentes perspectives pour la Bourse japonaise: le Nikkei225 avait en effet gagné plus de 150% entre 2013 et la mi-2015. On estime généralement qu'une partie de l'argent frais injecté dans l'économie refluera rapidement sur les Bourses. Bien entendu, le rendement final dépendra en grande partie de l'évolution de la devise japonaise, mais les nouvelles mesures n'ont en tout cas pas encore permis d'infléchir la tendance haussière du JPY. Un des objectifs principaux de la politique monétaire japonaise consiste pourtant à affaiblir la monnaie pour donner un coup de pouce à l'économie (exportatrice). Une nouvelle baisse du JPY, comme entre fin 2012 et la mi-2015, est donc cruciale pour le succès des "Abenomics".Plusieurs trackers permettent de miser sur un redressement des actions japonaises. La différence réside dans l'indice sous-jacent utilisé et la présence ou non d'une couverture du risque de change (ainsi que la monnaie par rapport à laquelle cette couverture s'opère). Nous commençons par les plus grands trackers européens sur le Japon. Dans les trackers que nous présentons ci-après, le risque de change est couvert sur une base journalière. Il n'est donc pas totalement éliminé. Remarquez également que cette couverture s'accompagne de frais, ce qui peut expliquer l'écart de rendement entre les différents trackers.iShares MSCI Japan EUR hedged ETFTicker : IJPECodeISIN : IE00B42Z5J44Bourse : EuronextPremière cotation : septembre 2010Performance depuis le 01/01/2016 : -16,4%Performance sur 3 ans : +4,5%Performance sur 5 ans : +10,1% Frais annuels de gestion : 0,64%Ce tracker qui appartient au groupe de fonds iShares de l'émetteur BlackRock Asset Management est sur le marché depuis environ six ans. Il a pour valeur sous-jacente le MSCI Japan Index. Cet indice compte actuellement 318grandes et moyennes entreprises japonaises. La diversification limite le poids des positions individuelles. Le top5 s'établit comme suit:1. Toyota Motor2. Mitsubishi UFJ Financial Group3. KDDI Corp. (télécom)4. SoftBank Group (internet, média et télécom)5. Honda MotorLes frais annuels de gestion sont cependant plutôt élevés. C'est la raison pour laquelle nous présentons également deux autres trackers cotés sur Euronext. Leur valeur sous-jacente est chaque fois le Nikkei400, l'indice des 400 plus grandes entreprises japonaises cotées sur le Tokyo Stock Exchange.Lyxor JPX Nikkei 400 Daily Hedged EURTicker : JPXHCode ISIN : FR0012154821Bourse : EuronextPremière cotation : janvier 2015Performance depuis le 01/01/2016 : -15,6%Frais annuels de gestion : 0,25%Amundi ETF JPX Nikkei 400 Daily Hedged EURTicker : JPHECode ISIN : FR0012688299Bourse : EuronextPremière cotation : mai 2015Performance depuis le 01/01/2016 : -16,2%Frais annuels de gestion : 0,18%Tant JPXH que JPHE facturent donc des frais nettement inférieurs à IJPE. Les cinq plus grandes positions de l'indice Nikkei400 sont:1. Nippon Telegraph &Telephone (NTT)2. KDDI Corp.3. Japan Tobacco4. Softbank Group5. Toyota MotorLes trackers les plus importants (en termes d'actifs en gestion) et les plus liquides sur les actions japonaises sont cependant cotés sur les Bourses américaines. Les plus grands émetteurs proposent deux variantes, avec ou sans couverture du risque de change. Dans le cas des hedged trackers, la couverture porte évidemment sur les fluctuations du JPY par rapport à l'USD. En optant pour des trackers américains sur le Japon, l'investisseur européen ne fait donc que transférer le risque de change sur le rapport EUR/USD. iShares MSCI Japan ETFTicker : EWJBourse : NYSE ArcaPremière cotation : mars 1996Performance depuis le 01/01/2016 : +1,9%Performance sur 12 mois : -5,2%Performance sur 3 ans : +11,2% Volume journalier moyen : 35,5 millionsActifs en gestion : 13,8 milliards USDFrais annuels de gestion : 0,48%L'iShares MSCI Japan ETF est de loin le tracker le plus grand et le plus liquide sur le Japon coté sur le New York Stock Exchange. On remarque immédiatement le rendement positif de cet ETF, alors que l'indice sous-jacent a beaucoup baissé. L'explication est simple: cet ETF ne couvre pas le risque de change. La hausse du JPY par rapport à l'USD, la monnaie dans laquelle l'ETF est libellé, a donc compensé la baisse des cours des actions. Il existe une variante currency hedged du même tracker, l'iShares Currency Hedged MSCI Japan ETF (ticker HEWJ), qui affiche un rendement négatif de -14,4%. WisdomTree Japan Hedged Equity ETFTicker : DXJBourse : NYSE ArcaPremière cotation : juin 2006Performance depuis le 01/01/2016 : -15,7%Performance sur 12 mois : -27%Performance sur 3 ans : +6,9% Volume journalier moyen : 7,5 millionsActifs en gestion : 13,8 milliards USDFrais annuels de gestion : 0,48%Ce tracker de l'émetteur WisdomTree est le plus grand des hedged trackers. L'indice sous-jacent est le WisdomTree Japan Hedged Equity Index, qui couvre en partie le risque de change (USD/JPY). Les cinq plus grandes positions de l'indice sont:1. Toyota Motor2. Mitsubishi UFJ Financial Group3. Sumitomo Mitsui Financial Group4. Japan Tobacco5. Canon