Il y a plus d'un an, les conséquences négatives de la crise bancaire sur les principales économies mondiales semblaient maîtrisées. Les économistes parlaient alors de "croissance synchrone": Amérique du Nord, pays émergents, zone euro et Japon connaissaient une phase d'expansion. Début 2018, on espérait même que ce "printemps économique" se prolonge plusieurs années - sous la forme d'une croissance constante et modérée.
...