La pression s'est nettement accrue après la publication du rapport relatif au 3e trimestre (au 31 décembre). Déjà revus à la baisse, les cash-flows opérationnels récurrents (Rebitda hors éléments exceptionnels) prévisionnels pour l'exercice qui s'achèvera le 31 mars ont en effet subi une nouvelle diminution, à 60-65 millions d'euros (-86 millions). Le Rebitda 2017/2018 était de 140,2 millions d'euros encore (-4%, déjà, par rapport à 2016/2017). Greenyard avait in...