L'action du géant américain Gilead Sciences a atteint 85,97 dollars en avril, portée par la vague d'enthousiasme suscitée par les premiers résultats qu'a livrés le remdesivir sur des patients gravement malades du Covid-19. Le remdesivir est un candidat antiviral dont l'efficacité avait déjà été étudiée par le passé sur les virus Ebola et Marburg, mais aussi sur des coronavirus comme le SARS et le MERS. Gilead a lancé plusieurs études sur des pa...

L'action du géant américain Gilead Sciences a atteint 85,97 dollars en avril, portée par la vague d'enthousiasme suscitée par les premiers résultats qu'a livrés le remdesivir sur des patients gravement malades du Covid-19. Le remdesivir est un candidat antiviral dont l'efficacité avait déjà été étudiée par le passé sur les virus Ebola et Marburg, mais aussi sur des coronavirus comme le SARS et le MERS. Gilead a lancé plusieurs études sur des patients souffrant du Covid-19. Fin avril, un effet positif avait déjà été constaté. Par ailleurs, un traitement de cinq jours par intraveineuse s'était avéré avoir un effet comparable à un traitement de 10 jours. Le produit s'est par conséquent vu accorder une autorisation temporaire pour utilisation en urgence, aux Etats-Unis. Des procédures d'autorisation provisoire sont également en cours en Europe. Mais il ne faudrait pas mal interpréter cela: pour les approbations définitives, de plus amples données, y compris en matière de sécurité, seront nécessaires. D'autres résultats encore seront publiés au cours des semaines à venir, concernant des patients touchés moins gravement par le Covid-19. Gilead distribuera gratuitement son stock de 1,5 million d'injections. L'entreprise a annoncé qu'elle ne chercherait pas non plus à obtenir le tarif maximal pour ce traitement - voilà sans doute l'une des explications au recul du cours. Ses résultats du 1er trimestre ont confirmé les problèmes de croissance de l'entreprise. Certes, le chiffre d'affaires (CA) a progressé de 5%, à 5,55 milliards de dollars, en un an, mais deux tiers de la hausse sont imputables aux stocks constitués en mars en raison de la pandémie. Notons que la franchise HIV s'est à nouveau distinguée, avec une hausse du CA de 3,6 à 4,1 milliards de dollars. Le bénéfice net récurrent est resté stable, à 2,14 milliards, ou 1,68 dollar par action. Gilead a racheté cette année Forty Seven, une entreprise prometteuse mais qui n'a encore aucun produit sur le marché, pour 4,9 milliards de dollars. Le dividende trimestriel a été relevé de 8 %, à 0,68 dollar par action, fin 2019; le rendement brut s'élève à 3,8%. Nous continuons de recommander d'acheter le titre, mais c'est un investissement à long terme (rating 1B).