Au premier trimestre, General Electric (GE) s'est mieux comporté qu'attendu. "Nous avons franchi une nouvelle étape dans la mise en oeuvre de notre plan pour 2018 et entrevoyons des signes d'amélioration au niveau de nos prestations", a déclaré récemment John Flannery, le CEO du groupe.
...

Au premier trimestre, General Electric (GE) s'est mieux comporté qu'attendu. "Nous avons franchi une nouvelle étape dans la mise en oeuvre de notre plan pour 2018 et entrevoyons des signes d'amélioration au niveau de nos prestations", a déclaré récemment John Flannery, le CEO du groupe.Le groupe est en train de simplifier sa structure gigantesque. Il va se concentrer sur l'aéronautique, la production énergétique et les soins de santé, et sera scindé en entités (cotées). En Bourse, l'action GE n'est pas au mieux de sa forme, et cela dure depuis plusieurs années. Fin décembre 2015, elle s'échangeait encore à plus de 30 dollars, un cours auquel elle a stagné jusque début 2017, avant de dégringoler. Depuis l'an dernier, elle a perdu plus de 50% de sa valeur! Pour notre part, nous continuons de croire que l'action va se reprendre. Emission put GE juin 2018 au prix d'ex. de 18 USD, à 3,40 USDEn début d'année, nous pensions que GE avait atteint un plancher à 16 dollars. Depuis lors, le titre s'est encore tassé. Mais comme nous nous y attendions, les résultats du groupe s'améliorent. En janvier, nous avions misé la hausse du cours de l'action à l'aide du put juin 2018 émis au prix d'exercice de 18 dollars. Celui-ci produit actuellement 3,40 dollars.Le 15 juin n'est plus très loin. Il est possible que d'ici là le cours de l'action se dirige vers les 20 dollars. Le cas échéant, le contrat serait lucratif. S'il faut plus de temps au cours pour remonter, nous devrons peut-être acheter les titres, en l'occurrence à 14,60 dollars. Ce prix correspond environ au cours actuel de GE.Achat call GE septembre 2018 au prix d'ex. de 20 USD, à 0,28 USDEn janvier, nous avions acheté ce contrat à un demi-dollar. Il ne vaut presque plus rien désormais. L'investisseur qui ne l'a pas acheté à l'époque se voit à présent proposer une nouvelle opportunité, plus intéressante. Autour de 20 dollars, soit un cours 30% plus élevé qu'aujourd'hui, se trouve une résistance relativement robuste. Pour l'heure, les amateurs d'options ne semblent pas croire au potentiel de redressement de General Electric: les calls sur GE sont encore bon marché. Mais si les investisseurs réitèrent leur confiance en GE, la donne pourra rapidement changer.