GBL
...

GBL En tant qu'actionnaire de référence, le holding d'Albert Frère tire profit de la fusion entre le cimentier français Lafarge et le groupe suisse Holcim. Ces deux entreprises étaient déjà les numéros un et deux mondiaux. La nouvelle combinaison donne naissance à un groupe d'une capitalisation boursière d'environ 50 milliards USD. Naturellement, cette fusion doit encore être approuvée par les autorités de la concurrence. En Europe surtout, le nouveau groupe a une importante part de marché. Pour contrer toute objection éventuelle, le nouveau groupe souhaite vendre des actifs pour 8 milliards USD. La tendance de cours de GBL est haussière depuis un certain temps déjà. A 70 EUR se trouve la première zone de soutien importante, suivie par un nouveau soutien autour de 65 EUR. La voie vers le haut est grand ouverte.Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2ATigenix La société biotechnologique belge a annoncé confier les droits de marketing et de distribution exclusifs sur le produit ChondroCelect à Swedish Orphan Biovitrum, mieux connu sous le nom de Sobi. La collaboration, qui démarre début juin, s'étendra sur une période de 10 ans. Tigenix percevra la première année une commission de 22% sur les ventes nettes, puis de 20%. Avec cet accord, Tigenix veut se concentrer sur le développement de nouveaux médicaments. Après une forte hausse, son cours se consolide. Autour de 0,70 EUR se trouve la première zone de soutien horizontale, suivie par une nouvelle zone de soutien à 0,50 EUR. Tigenix consomme encore des liquidités et a dû récemment procéder à plusieurs augmentations de capital.Conseil: vendreRisque: élevéRating: 3CSBM Offshore Finalement, le dossier des pots-de-vin du fournisseur de services néerlandais à l'industrie du pétrole et du gaz n'est pas aussi inquiétant qu'on le craignait. SBM a déclaré avoir payé 41 millions USD de dessous de table en Angola et en Guinée équatoriale entre 2007 et 2011 à des fonctionnaires publics. Pour l'heure, il n'y a pas de preuve de pots-de-vin au Brésil, mais le dossier est encore étudié par la justice néerlandaise et américaine. Un analyste d'ING a estimé que SBM Offshore s'en sortirait avec une amende comprise entre 200 et 400 millions USD, ce qui n'est pas catastrophique. Après une hausse lundi matin, le cours a lâché du lest. Depuis le plus bas de mars dernier, il a rebondi de 30%. A 15 EUR se trouve la première résistance.Conseil: digne d'achat spéc.Risque: élevéRating: 1CVivendi Ce n'est finalement pas Bouygues, mais Altice qui absorbera la filiale mobile de Vivendi, SFR. Cette décision, qui a été prise le week-end dernier par Vivendi, n'est pas surprenante. Altice déboursera 13,5 milliards EUR en espèces plus 20% dans le nouveau groupe de fusion qui sera formé entre Numericable, la filiale d'Altice, et SFR. Numericable financera la reprise par une augmentation de capital de 4,7 milliards EUR plus 8,8 milliards EUR de financement par dettes via plusieurs banques. Le cours de Vivendi a réagi par un léger rebond à cette nouvelle. Techniquement, l'action Vivendi peut conserver la ligne haussière. A 20 EUR se trouve une zone de soutien importante. Une percée du sommet récent à 21,30 EUR sera signal d'achat.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B