Dans le sillage du pétrole brut, le gaz naturel a nettement enchéri ces dernières semaines. Au début de la semaine, le prix du contrat à terme venant à échéance en août a franchi la barre des 2,75USD pour la première fois depuis septembre de l'an dernier sur la Bourse américaine de l'énergie NYMEX. C'est plus de 70% au-dessus du plancher de début mars. À l'époque, le cours du gaz naturel était retombé à son plus-bas depuis 1999, sous l'effet de la surproduction, de réserves élevées et d'un hiver particulièrement doux qui a pesé sur la demande. On s'était même approché des limites de la capacité de stockage disponible. Les réserves atteignaient un niveau record à la fin de l'hiver, et le sentiment du marché vis-à-vis du gaz naturel était largement négatif.
...