L'action du groupe espagnol d'énergie éolienne a bondi fin janvier (+19%) lorsqu'on a appris qu'il avait entamé des négociations avec Siemens quant à une fusion avec sa division Energie éolienne. Le groupe fusionné deviendrait le premier producteur mondial d'énergie éolienne, avec une part de marché de 15% contre 11% pour General Electric et 10% pour Vestas Wind Systems. L'annonce officielle ne semblait être qu'une question de jours, mais Iberdrola, premier actionnaire de Gamesa (19,69%) veut manifestement faire monter les enchères et aucun accord n'a encore été trouvé. La semaine dernière, Gamesa a de nouveau enchanté les marchés avec d'excellents résultats annuels, et surtout des perspectives supérieures aux attentes pour 2016. Le chiffre d'affaires (CA) a progressé de 23% sur une base annuelle, à 3,5milliards EUR, de 28% dans la division Eoliennes (3,03milliards EUR), et de 8% dans la division Maintenance (471millions EUR). La puissance installée a augmenté de 21,2% à 3180mégawatts (MW), alors que le carnet de commandes s'établiss...