Un an après l'IPO de Mithra Pharmaceuticals, nous avons rendu visite au spécialiste de la santé féminine (spécialiste de la fertilité et de la contraception, de la ménopause et de l'ostéoporose, des affections vaginales et des cancers de la femme). Les actionnaires n'ont pas encore éprouvé moult satisfaction à vivre l'aventure de cette spin-off de l'Université de Liège. Pourtant, sur le plan opérationnel, tout se déroule comme prévu. Pour le groupe, l'évolution des deux candidats médicaments à base d'Estetrol est cruciale: Estelle, pilule contraceptive, et Donesta, médicament pour les troubles liés à la ménopause. Estetrol est l'un des quatre oestrogènes naturels, et a obtenu de meilleurs résultats lors des études précliniques et de phaseII par rapport à des produits existants, ...

Un an après l'IPO de Mithra Pharmaceuticals, nous avons rendu visite au spécialiste de la santé féminine (spécialiste de la fertilité et de la contraception, de la ménopause et de l'ostéoporose, des affections vaginales et des cancers de la femme). Les actionnaires n'ont pas encore éprouvé moult satisfaction à vivre l'aventure de cette spin-off de l'Université de Liège. Pourtant, sur le plan opérationnel, tout se déroule comme prévu. Pour le groupe, l'évolution des deux candidats médicaments à base d'Estetrol est cruciale: Estelle, pilule contraceptive, et Donesta, médicament pour les troubles liés à la ménopause. Estetrol est l'un des quatre oestrogènes naturels, et a obtenu de meilleurs résultats lors des études précliniques et de phaseII par rapport à des produits existants, de même qu'un risque inférieur d'effets secondaires (thrombose, affections vésiculaires et interaction avec d'autres médicaments). Pour ces deux candidats médicaments, on prévoit un chiffre d'affaires (CA) maximum d'au moins 1milliard EUR sur les principaux marchés, qui se caractérisent depuis plusieurs décennies par un manque d'innovation. Estelle a le potentiel unique de réduire le risque de grossesses non désirées (3 à 4% pour la pilule actuelle) à presque zéro, une donnée majeure pour les compagnies d'assurance, et grâce aux effets secondaires limités, d'être plus sûre. En raison de ces effets secondaires, la pilule est moins utilisée aux USA et encore moins au Japon. C'est donc un signal (fort) si Mithra a récemment annoncé un accord d'intention avec Fuji Pharma, leader de marché dans la santé féminine au Japon, portant sur le développement de produits à base d'Estetrol au Japon et en Asie du Sud-est. Pour la fin 2016, l'accord doit déboucher sur un partenariat, où Fuji financera tous les frais de développement et Mithra pourra espérer des paiements intermédiaires à deux chiffres. On espère des transactions de ce type plus tard en Chine et/ou en Inde. En Europe et aux États-Unis, le groupe table, à un stade ultérieur _après la finalisation des études de phaseIII _ sur des partenariats commerciaux. Avec Donesta, la société a démarré en mai une étude de dosage de phaseII dont les résultats seront connus en 2017. Puis il faudra attendre le lancement d'une étude de phaseIII en 2018, avec une possible commercialisation à partir de 2021. La semaine dernière a eu lieu plus tôt que prévu le recrutement du premier patient dans l'étude européenne de phaseIII (1550patients) avec Estelle. Au 2esemestre, une étude comparable démarrera avec 2000patients en Amérique du Nord. La finalisation des deux études est prévue pour le 2esemestre 2018, avec une possible commercialisation en 2019 ou 2020. Estetrol présente également des possibilités pour d'autres indications (infections, cancer), mais dans ce cadre, aucun financement propre n'a encore été prévu, et pour le développement, il faudra rechercher des partenaires. Mithra développe par ailleurs trois variantes génériques complexes de médicaments sur prescriptions basées sur des hormones: Tibelia (ostéoporose), Zoreline (cancer de la prostate et du sein) et Myring (contraception). Récemment, Mithra a signé deux accords de licence pour la vente de Tibelia dans sept pays européens. Enfin, épinglons l'inauguration, fin septembre, d'une usine de production propre state-of-the-art (CDMO) à Flémalle. ConclusionMalgré l'évolution de cours, tout se passe bien au niveau opérationnel pour Mithra. Les chances de réussite d'Estelle et Donesta sont bonnes, ce qui ne se reflète pas dans la valorisation actuelle. Il faudra encore attendre environ deux ans pour en savoir plus, mais Mithra a suffisamment de liquidités pour traverser cette période. Qui plus est, le groupe pourrait trouver des partenaires pour des projets secondaires, ce qui lui permettrait de regarnir sa trésorerie. Nous plaçons un ordre d'achat pour le portefeuille. Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1C