Après l'intégration dans l'indice BEL20, l'action biotech Galapagos a également obtenu sa place au sein du baromètre néerlandais AEX. Le titre intégrera l'indice le 20juin 2016. Galapagos remplacera TNT Express, qui sort de l'indice en raison de son acquisition par FedEx. Notons que son partenaire Gilead Sciences a exprimé son enthousiasme, lors d'une présentation, au sujet du Filgotinib de Galapagos, contre la maladie de Crohn. Après les résultats positifs de la phaseII, une étude de phaseIII sera lancée dans le courant du 3etrimestre. Le cour...

Après l'intégration dans l'indice BEL20, l'action biotech Galapagos a également obtenu sa place au sein du baromètre néerlandais AEX. Le titre intégrera l'indice le 20juin 2016. Galapagos remplacera TNT Express, qui sort de l'indice en raison de son acquisition par FedEx. Notons que son partenaire Gilead Sciences a exprimé son enthousiasme, lors d'une présentation, au sujet du Filgotinib de Galapagos, contre la maladie de Crohn. Après les résultats positifs de la phaseII, une étude de phaseIII sera lancée dans le courant du 3etrimestre. Le cours de Galapagos s'est hissé en peu de temps de 40 à 50EUR, mais une percée de la résistance à 50EUR n'a pas eu lieu. À 40EUR se trouve une zone de soutien horizontale. Conseil : conserver/attendreRisque : élevéRating : 2CLe cours du groupe immobilier investissant dans les chambres pour étudiants, Xior, a amorcé une belle progression. En décembre 2015, l'action a été introduite en Bourse à 25EUR et depuis lors, elle a progressé de près de moitié. C'est beaucoup pour une action immobilière, même si la hausse explosive est probablement liée à l'extension importante de Xior. Depuis le début de cette année, le groupe a conclu quatre transactions aux Pays-Bas pour un montant de 90millions EUR. Pour l'heure, Xior a indiqué construire 69kots étudiants rue de Laeken à Bruxelles, qui doivent être finalisés d'ici 2017. Techniquement, la tendance de l'action est très clairement haussière.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BLes actionnaires du groupe énergétique allemand E.ON ont approuvé la scission des activités traditionnelles d'énergie dans Uniper à 99,7%, soit bien plus que les 75% exigés. E.ON espère ainsi attirer plus d'investisseurs au moment précis où le groupe doit faire face aux prix faibles de l'électricité du fait du succès des énergies renouvelables et de la faiblesse des prix des matières premières. Par 10actions E.ON, les actionnaires recevront une action Uniper. À moyen terme, E.ON veut sortir complètement d'Uniper. Le cours d'E.ON évolue déjà depuis plusieurs mois dans un canal étroit compris entre 8 et 10EUR. Une percée déterminera la nouvelle orientation.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BPlusieurs des activités de l'entreprise Internet américaine Yahoo suscitent un vif intérêt. Tant le groupe de télécoms AT&T que Dan Gilbert, le fondateur de Quicken Loans, seraient intéressés par la reprise des 3000brevets, qui pourraient valoir 1milliard USD. Pour la reprise de la branche Internet de Yahoo, AT&T devra entrer en concurrence avec Verizon, qui serait disposé à payer 3 à 4milliards USD pour cette division. L'action Yahoo évolue à la hausse. À 36USD se trouve un soutien.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2B