Alors qu'aucune nouvelle de grand intérêt n'est tombée, le cours de l'action biotech Galapagos prend de la hauteur, et ce, dans des volumes nettement supérieurs à la moyenne. La direction, en roadshow aux USA, parvient manifestement à convaincre nombre d'investisseurs du potentiel de Filgotinib, un médicament potentiel contre les rhumatismes, dont l'étude clinique de phaseIII démarre aux États-Unis et en Europe. Pour le développement et la commercialisation à l'échelle mondiale de ce médicament, Galapagos collabore avec Gilead Sciences. Les investisseurs antic...

Alors qu'aucune nouvelle de grand intérêt n'est tombée, le cours de l'action biotech Galapagos prend de la hauteur, et ce, dans des volumes nettement supérieurs à la moyenne. La direction, en roadshow aux USA, parvient manifestement à convaincre nombre d'investisseurs du potentiel de Filgotinib, un médicament potentiel contre les rhumatismes, dont l'étude clinique de phaseIII démarre aux États-Unis et en Europe. Pour le développement et la commercialisation à l'échelle mondiale de ce médicament, Galapagos collabore avec Gilead Sciences. Les investisseurs anticipent manifestement des résultats d'étude positifs en fin de ce mois pour un médicament potentiel contre la mucoviscidose. La tendance de l'action est haussière. Une percée des 60EUR serait synonyme de signal d'achat (technique) important. Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1CLe spécialiste de l'immobilier commercial Retail Estates a publié des chiffres corrects au terme du premier trimestre de l'exercice tronqué 2016-2017, même si ceux-ci sont inférieurs aux attentes (ambitieuses) des analystes. Le résultat locatif net a progressé de près de 18%, à 15,98millions EUR, alors que le résultat net s'est accru de 23%, à 9,19millions EUR ou 1,09EUR par action. Retail Estates a réitéré l'objectif d'un dividende par action de 3,30EUR (3% de plus qu'à l'exercice dernier). Le taux d'occupation a reculé de 98,2% à 97,6%, atterrissant pour la première fois en 18ans sous 98%, en raison de la faillite de Primo. Jusqu'à nouvel ordre, la tendance reste haussière.Conseil : conserver/attendreRisque : faibleRating : 2AThe Infrastructure Company (TINC) investit dans l'infrastructure publique et privée. Depuis le 12mai 2015, l'action s'échange sur Euronext Bruxelles. En 2015-2016, le groupe a dégagé un bénéfice net de 11,8millions EUR ou 0,86EUR par action. C'est manifestement mieux que ce qui était prévu à l'IPO. La valeur de marché réelle du portefeuille de TINC s'élève à 128millions EUR. Le dividende total s'élève à 0,4675EUR, et c'est également mieux que prévu. Plus tôt, un dividende intérimaire de 0,12EUR avait été versé. La percée de la résistance à 12EUR a émis un signal d'achat.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BDeutsche Bank a pris de sérieuses raclées. La plus récente est consécutive à l'amende record de 14milliards USD infligée par les autorités américaines pour la vente de titres de mauvaise qualité adossés à des prêts immobiliers au cours de la période de 2005 à 2007. Deutsche Bank conteste la hauteur de l'amende et des négociations sont actuellement en cours à cet égard, mais le groupe a tout de même constitué une provision pour frais juridiques de 5,5milliards EUR. La réaction de cours à la nouvelle fut, une fois de plus, importante. La tendance reste donc baissière. Conseil : vendreRisque : élevéRating : 3C