Tendance structurelle à long terme, le vieillissement de la population est l'un des thèmes autour desquels est constitué le portefeuille modèle depuis de longues années. Traditionnellement, nous optons pour un mix de grandes et de plus petites entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques, mais nous avons pris en début d'année l'engagement d'investir de manière diversifiée et pour le long terme dans le secteur biotech belge. La Belgique est en effet à la pointe de ce secteur très spécialisé, et de nombreux nouveaux noms ont osé...

Tendance structurelle à long terme, le vieillissement de la population est l'un des thèmes autour desquels est constitué le portefeuille modèle depuis de longues années. Traditionnellement, nous optons pour un mix de grandes et de plus petites entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques, mais nous avons pris en début d'année l'engagement d'investir de manière diversifiée et pour le long terme dans le secteur biotech belge. La Belgique est en effet à la pointe de ce secteur très spécialisé, et de nombreux nouveaux noms ont osé franchir le pas vers une cotation sur Euronext Bruxelles ces dernières années. Nous entrevoyons dès lors un fort potentiel dans le secteur biotech belge pour 2025 et sommes fermement convaincus que plusieurs entreprises vont s'imposer. Jusqu'à présent, il manque en effet une "success-story" complète. Conséquence: à la moindre mauvaise nouvelle (inévitable, même pour les gagnants du secteur), nombre d'investisseurs se délestent de leurs titres. L'histoire de ThromboGenics et de Jetrea, son médicament ophtalmique, nous a appris qu'un succès dans les phases cliniques peut donner lieu à des hausses des cours de plusieurs centaines de pour cent. Mais aussi que la situation peut rapidement dégénérer au moment de la commercialisation. C'est cette combinaison fructueuse de succès clinique et commercial que visent nos valeurs de portefeuille pour les années à venir. Les meilleures cartes semblent actuellement entre les mains d'Ablynx, qui est en bonne voie pour commercialiser un premier produit à partir de 2018, Caplacizumab, un médicament potentiel contre la PTT (une maladie rare du sang). Cela rendrait l'entreprise structurellement rentable à partir de 2022. Ce devrait être le cas également du spécialiste des diagnostics moléculaires MDxHealth, dès 2018, grâce à ses ventes croissantes de tests de dépistage du cancer de la prostate. En outre, nous croyons beaucoup en Argen-x (très prometteur dans les domaines du cancer et des maladies immunitaires), Mithra Pharmaceuticals (avec ses produits pharma innovants dédiés aux femmes) et en Bone Therapeutics, le spécialiste wallon de la thérapie des os. Un investissement dans les biotechnologies n'est pas donné à tout le monde vu le risque supérieur à la moyenne qu'il comporte. C'est pourquoi nous maintenons des positions limitées et misons sur plusieurs chevaux. Le parcours de ces actions s'assimilera assurément à des montagnes russes. Nous aborderons ces valeurs de portefeuille en fonction de l'actualité au cours des semaines à venir. En raison du départ inopiné de son directeur, Bone Therapeutics fait l'objet d'une analyse (publiée le 17/10 en rubrique Actions belges).