Au premier semestre, le gestionnaire de l'infrastructure de transport de gaz naturel en Belgique Fluxys Belgium a vu son chiffre d'affaires baisser de 9%, à 237,8millions EUR, conséquence du repli de plusieurs types de coûts: frais opérationnels et de financement, et rendement autorisé. L'EBITDA a reculé de 6%, à 128,8millions EUR, alors que le bénéfice net s'est tassé de 28%, à 19,7millions EUR. Fluxys subit l'influence de la faiblesse des taux. Sur les six premiers mois, il a investi 54,2millions EUR. Le groupe reste vague par rapport aux perspectives financières pour l'ensemble...

Au premier semestre, le gestionnaire de l'infrastructure de transport de gaz naturel en Belgique Fluxys Belgium a vu son chiffre d'affaires baisser de 9%, à 237,8millions EUR, conséquence du repli de plusieurs types de coûts: frais opérationnels et de financement, et rendement autorisé. L'EBITDA a reculé de 6%, à 128,8millions EUR, alors que le bénéfice net s'est tassé de 28%, à 19,7millions EUR. Fluxys subit l'influence de la faiblesse des taux. Sur les six premiers mois, il a investi 54,2millions EUR. Le groupe reste vague par rapport aux perspectives financières pour l'ensemble de 2016, mais il étudie la possibilité de verser une partie des réserves disponibles. Cette tendance est devenue baissière. Conseil : conserver/attendreRisque : faibleRating : 2AMiko, le spécialiste des services de café et emballages en plastique implanté à Turnhout, a vu le chiffre d'affaires (CA) des six premiers mois progresser de 1,3%, à 95millions EUR, la branche Café affichant une hausse de son CA de 3% et la division Plastiques un repli de 0,3%. Le bénéfice opérationnel (EBITDA) s'est accru de 10%, à 7,8millions EUR, alors que le bénéfice net a gagné 8%, à 5millions EUR. Miko, traditionnellement prudent, n'a pas avancé de prévisions pour 2016. Cette année, il a déjà investi 21millions EUR. En réaction aux chiffres, le cours a percé le double sommet à 104EUR. La tendance reste assurément haussière. À 100EUR se trouve la première zone de soutien.Conseil : conserver/attendreRisque : faibleRating : 2ALe Capital Markets Day du groupe chimique belge Solvay a rencontré un vif succès à Londres. Solvay prévoit que le bénéfice opérationnel (EBITDA) augmentera chaque fois de 5 à 10% au cours des trois prochaines années. Le groupe tire pour l'heure les avantages de synergie de l'acquisition du groupe américain Cytec, de 100millions à 150millions EUR. Le cash-flow libre devrait totaliser 2,4milliards EUR dans les années à venir. Le directeur Clamadieu espère en tout cas transformer Solvay en un groupe indépendant de la conjoncture économique. À la nouvelle, le cours de Solvay a pris de la hauteur. À 100EUR se trouve un premier léger soutien horizontal. La prochaine résistance se trouve à 110EUR. Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BLundi dernier, le groupe ING a annoncé la suppression, au niveau mondial, de 7.000emplois sur 52.000. La plupart disparaîtront en Belgique, conséquence du double réseau d'agences d'ING et de sa filiale Record Bank. D'ici 2021, 3150emplois disparaîtront et un maximum de 1700licenciements secs auront lieu; 600agences seront fermées. Aux Pays-Bas, 2300emplois à temps plein disparaissent. ING espère intégrer plus efficacement les filiales belge et néerlandaise. Le cours d'ING a à peine réagi à l'annonce, qui était prévisible. À 10EUR se trouve un soutien, alors qu'une percée des 12EUR émettrait un signal d'achat technique.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2B