L'indice CRB, qui regroupe à peu près toutes les matières premières, a connu un sommet en 2008, à 475 points, à partir d'un plancher à 145 points en 2002. Au lendemain de la crise économique et financière de 2008-2009, un deuxième sommet a été atteint à 375 points en 2011 à partir d'un plancher intermédiaire de 200 points au printemps 2009. Depuis lors, l'indice suit une tendance principalement baissière et nous sommes proches des 280 points. Après le repli des deux derniers mois, nous ne sommes plus très loin du niveau initial de 275 points au début de l'année.
...

L'indice CRB, qui regroupe à peu près toutes les matières premières, a connu un sommet en 2008, à 475 points, à partir d'un plancher à 145 points en 2002. Au lendemain de la crise économique et financière de 2008-2009, un deuxième sommet a été atteint à 375 points en 2011 à partir d'un plancher intermédiaire de 200 points au printemps 2009. Depuis lors, l'indice suit une tendance principalement baissière et nous sommes proches des 280 points. Après le repli des deux derniers mois, nous ne sommes plus très loin du niveau initial de 275 points au début de l'année.Rechercher un momentum intermédiaireLa forte baisse des cours des matières premières a évidemment donné lieu à un sensible repli des actions actives dans le secteur minier. L'une des entreprises les plus touchées fut le groupe brésilien Vale, qui a vu son cours divisé par trois (de 36 à 11,5 USD), soit une baisse de 66% ! Le spécialiste du minerai de fer et du nickel souffre surtout du fait que le prix du minerai de fer est à un plancher depuis plusieurs années, dans un contexte où les grandes enseignes (Vale, mais aussi Rio Tinto et BHP Billiton) tentent, en augmentant leur propre production pour créer une suroffre, d'écarter du marché les petits acteurs moins rentables. Autour de 13 USD, nous avons intégré l'action en portefeuille en deux phases. Il faudra peut-être un peu de patience, mais à terme, nous tablons sur un redressement sensible de cours. Même s'il est évident qu'un dollar fort ne joue que rarement, voire jamais, en faveur des matières premières.La reprise de Lumina Copper et donc du projet Taca Taca (projet de cuivre au nord de l'Argentine) nous a amenés tout logiquement vers First Quantum Minerals (lire le Flash de l'IB-27B), que nous considérons comme une nouvelle valeur de base pour notre portefeuille. First Quantum est un nouveau-venu dans le secteur des mines de cuivres, mais sa courbe de croissance est spectaculaire. Naturellement, beaucoup dépendra des cours du cuivre et d'autres matières premières, mais au sein du secteur, nous considérons First Quantum comme une valeur de première ligne. La grève en cours dans l'une des mines exerce une (nouvelle) pression sur le cours. Nous sommes prêts, le cas échéant, à renforcer notre position.Dans le commentaire général de la stratégie de portefeuille (lire IB-34B), nous avons indiqué que nous souhaitions évoluer vers une position " minimale " de 10% dans le thème de l'or et des métaux. C'est pourquoi nous avons pris une première position dans ArcelorMittal. Nous recherchons un momentum temporaire ou intermédiaire. En outre, nous nous intéressons également de près à Nyrstar (lire le Flash en p.7). L'opération de capital s'organise à des conditions extrêmes, au point que les non-actionnaires peuvent également espérer faire une affaire. Là aussi cependant, nous agirons avec prudence car le succès n'est pas garanti.