Le Moyen-Orient a défrayé la chronique internationale. Les 47 exécutions, dont celle du leader shiite iranien Nimr Al-Nimr par l'Arabie saoudite, cristallisent la colère entre l'Arabie saoudite et l'Iran, dont les relations étaient tendues depuis longtemps déjà. Or des tensions géopolitiques au Moyen-Orient ne sont jamais favorables aux marchés financiers. Les Bourses européennes ont ainsi directement plongé de 4 à 5% dans le rouge après l'interruption des échanges du marché boursier chinois, qui affichait déjà une perte de 7%.
...