L'ensemble de la zone euro croît de 0,2% sur deux trimestres consécutifs. Plus inquiétant toutefois est que la croissance allemande ne provient plus de ses exportations qui s'effritent suite aux remous géopolitiques. Elle survient uniquement de la consommation intérieure. Mais sans croissance en France et en Italie, les deux membres principaux de la zone derrière l'Allemagne, il est peut probable que la zone euro puisse éviter la récession.
...