En raison de la forte baisse des prix des céréales de certains produits agricoles de base, le secteur n'est guère performant. Mais la croissance constante de la population mondiale et la hausse du niveau de vie sont des tendances structurelles qui favorisent le secteur agricole à plus long terme. Pour les investisseurs, il importe dès lors de choisir la bonne fenêtre d'entrée pour miser sur ce thème. Les trackers qui suivent seront alors à prendre en considération.
...

En raison de la forte baisse des prix des céréales de certains produits agricoles de base, le secteur n'est guère performant. Mais la croissance constante de la population mondiale et la hausse du niveau de vie sont des tendances structurelles qui favorisent le secteur agricole à plus long terme. Pour les investisseurs, il importe dès lors de choisir la bonne fenêtre d'entrée pour miser sur ce thème. Les trackers qui suivent seront alors à prendre en considération.Market Vectors Agribusiness ETFTicker: MOOBourse: NYSE ArcaPerformance depuis le 01/01/2014: -0,4%Volume journalier moyen: 475000Frais annuels de gestion: 0,55%Ce tracker émis par Van Eck Global surpasse largement la plupart de ses concurrents en termes de volume de transactions (475000 titres par jour) et d'actifs sous gestion (1,7 milliard USD). MOO est sur le marché depuis plus de sept ans et sa valeur sous-jacente est le Market Vectors Global Agribusiness Index. Il compte actuellement 52 entreprises, et sa composition est adaptée chaque trimestre. Les frais annuels de gestion s'élèvent à 0,55%, ce qui place MOO dans le haut du ventre mou. Ce tracker s'échange à peu près au même niveau qu'au début de l'année.Top 5 (le 10 septembre) : Syngenta, Monsanto, Deere, Potash Corp., Archer Daniels Midland (ADM)iShares MSCI Global Agriculture Producers ETFTicker: VEGIBourse: NYSE ArcaPerformance depuis le 01/01/2014: -1,5%Volume journalier moyen: 8200Frais annuels de gestion: 0,39%Cet ETF de la famille iShares (Barclays) n'est sur le marché que depuis début 2012 et est donc relativement jeune. VEGI applique une définition relativement large du thème de l'agriculture et l'indice sous-jacent (MSCI ACWI Agriculture Producers) compte pas moins de 122 entreprises. L'ETF est par conséquent très diversifié. De plus, la composition de l'indice est adaptée tous les trois mois en fonction de plusieurs critères spécifiques. Le tracker se distingue positivement par des frais de gestion très bas de seulement 0,39% par an. Malheureusement, le rendement n'est pas à la hauteur puisqu'il enregistre une perte de 1,5% depuis début 2014. Top 5 (le 10 septembre): Monsanto, ADM, Syngenta, Potash Corp., DeerePowerShares Global Agriculture ETFTicker: PAGGBourse: NasdaqPerformance depuis le 01/01/2014: +1%Volume journalier moyen: 7500Frais annuels de gestion: 0,76%Ce tracker appartient à la famille Invesco PowerShares. Bien qu'il soit sur le marché depuis 2008, il peine à se distinguer de la concurrence. Les frais de gestion plus élevés n'y sont sans doute pas étrangers. L'indice sous-jacent est le Nasdaq OMX Global Agriculture Index. Il compte 42 entreprises et est adapté une fois par an. PAGG a gagné 1% depuis le début de l'année.Top 5 (le 10 septembre): Potash Corp., Monsanto, Mosaic, ADM, SyngentaPowerShares DB Agriculture ETFTicker: DBABourse: NYSE ArcaPerformance depuis le 01/01/2014: +8%Volume journalier moyen: 561000Frais annuels de gestion: 1,01%Ce tracker de Deutsche Asset & Wealth Management, une filiale de la Deutsche Bank, est un peu à part pour plusieurs raisons. L'ETF est coté depuis janvier 2007 et n'investit pas en actions, mais en contrats à terme. L'indice sous-jacent est le DBIQ Diversified Agriculture Excess Return Index. Sa composition évolue sans cesse vu la nécessité d'entretenir un roulement constant des positions à terme qui arrivent à échéance. La structure de prix des contrats à terme (contango ou backwardation) joue donc un rôle important dans le rendement. L'indice se compose de futures assortis d'échéances différentes pour atténuer son effet. Conséquence logique de nombreuses transactions, les frais annuels de gestion sont supérieurs à ceux facturés par les trackers sur actions. Il affiche cependant un rendement plus élevé en 2014 : avec un gain de 8% depuis le début de l'année, DBA est plus performant que les trackers sur actions. Top 5 (le 10 septembre): café, bétail, cacao (future décembre 2014 pour chacun), soja (future novembre 2014), sucre (future juillet 2015)