Ce volume d'échanges - 3,6% de l'actif circulant (553,2 millions de titres) - du 7 juin est effectivement surprenant. Ces dix derniers mois, le volume journalier moyen se limitait à 1,04 million. Et pourtant, ce jour-là, l'action a terminé la séance à 1,21 dollar canadien (CAD), à peine 0,02 CAD de plus que le jour précédent. Il s'agissait en fait de block trades: des parties dont l'identité est inconnue à ce jour se sont échangé ...