Malgré le cours historiquement faible d'Anfield Gold, nous ne pouvons répondre à votre question que par l'affirmative. Anfield s'est retrouvé dans l'impasse en mai après la révision drastique des réserves du projet aurifère brésilien Coringa, de 910.000 onces à 376.000 onces. Bien qu'il avait été question de poursuivre le projet, une relance de celui-ci, après la vente décevante en 2014 du projet de nickel Mayaniquel à Cunico Resources, aurait été vouée à l'échec. Nous avons cependant voulu accorder du crédit à l'engagement de l'acti...