Elia
...

Elia Le gestionnaire du réseau électrique belge compte parmi les candidats à l'acquisition de son pair grec ADMIE. Elia est en lice avec les gestionnaires des réseaux chinois et italien, et avec un fonds de pension canadien; 66% du réseau électrique grec sera vendu et le restant demeurera aux mains de l'Etat grec. Si Elia est l'élu, une nouvelle augmentation de capital est envisageable. Dans notre pays, Elia considère la situation de l'approvisionnement en énergie, causée par l'inutilisation du réacteur nucléaire Doel 4, comme "sérieuse". Des problèmes menacent de faire leur apparition à partir de fin octobre/début novembre. En Bourse, l'action se porte plutôt bien, même si son cours a fléchi à nouveau sous 40 EUR début mai 2014, après avoir atteint un sommet. Conseil: digne d'achatRisque: faibleRating: 1AFountain Le cours du groupe spécialisé dans les distributeurs de boissons chaudes est arrivé à bout de souffle, au niveau de 2 EUR, près l'augmentation de capital de ce début d'année, mais la situation a rapidement changé lorsque le marché a appris que Marc Coucke avait accumulé une participation de 7,4% dans Fountain. En réaction à cette nouvelle, le cours a rebondi de plus de 50%. Coucke est le troisième actionnaire de Fountain, derrière Matexi et Banque Degroof. Fountain a entamé en 2012 un revirement stratégique et Marc Coucke a manifestement toute confiance dans le processus de restructuration. A court terme, la tendance de Fountain est redevenue haussière. A 2,90 EUR se trouve le premier soutien. Une percée au-delà de 3,35 EUR libérerait un nouveau potentiel de hausse. A 4 EUR se trouve une nouvelle résistance.Conseil: digne d'achatRisque: élevéRating: 1CKBC Au 2e trimestre de cette année, la banque flamande a présenté un bénéfice net "ajusté" de 287 millions EUR, contre 485 millions EUR sur la même période en 2013. L'élément perturbateur est une loi votée en Hongrie, qui prévoit que les banques doivent rembourser à leurs clients toutes les marges de change et l'ajustement de taux dans une autre monnaie que le forint hongrois. Dans ce cadre, KBC a constitué une provision de 231 millions EUR. En Irlande également, KBC a constitué 62 millions EUR de provisions dans le cadre de créances douteuses. En Belgique, le bénéfice net est resté plutôt stable, à 383 millions EUR. Techniquement, nous entrevoyons une formation de sommet. A 38 EUR se trouve le dernier soutien. S'il cède, la tendance pourrait redevenir baissière.Conseil: conserverRisque: moyenRating: 2BBAM Group Le cours du groupe néerlandais de construction reste particulièrement volatil. La veille de la publication des chiffres du 1er semestre, le cours s'est replié de 18% mais après l'annonce de résultats supérieurs aux prévisions, il a récupéré plus de 20% en une séance. Le groupe de construction anticipe à présent un résultat en break-even au terme du 1er semestre, malgré une perte de 75 millions EUR sur deux projets à problèmes. En conséquence, certains analystes ont relevé leur objectif de cours pour BAM, ce qui a soutenu le titre. Le premier soutien horizontal important se trouve à 2 EUR, alors que la première résistance s'annonce vers 2,40-2,60 EUR. Une percée au-delà augmenterait la probabilité de hausse. La tendance demeure baissière jusqu'à nouvel ordre.Conseil: conserverRisque: élevéRating: 2C