Le cours de l'or semble appelé à évoluer très favorablement cette année.
...

Le cours de l'or semble appelé à évoluer très favorablement cette année.Contrairement aux attentes, le cours de l'or n'a pas poursuivi son élan baissier des derniers mois. Il semblait pourtant bien décidé à trouver son plancher lorsqu'il avait faibli, à l'automne dernier, sous les 1200 USD l'once - son plus faible niveau depuis 2010, inférieur au double plancher de 2013. Les investisseurs étaient alors absolument convaincus de l'imminence d'un revirement dans la politique monétaire des Etats-Unis, et que ce facteur serait défavorable au cours du métal précieux. Le sommet à 1900 USD l'once du printemps 2011 était alors encore très loin. Quelques mois plus tard, force est de constater que la chute du cours n'est finalement pas vertigineuse, que du contraire : il affiche une hausse de 10%. De même, l'évolution des marchés obligataires américains suggère que de plus en plus d'investisseurs doutent désormais que la Federal Reserve relève ses taux cette année. Les indicateurs les plus récents publiés aux Etats-Unis ne sont en effet plus aussi enthousiasmants qu'il y a quelques mois.La hausse du cours du métal précieux est d'autant plus spectaculaire que le dollar américain (USD) s'est offert une remontée par rapport à la plupart des autres devises. Et en tout cas face à l'euro (EUR). Double gain !Autrement dit, l'investisseur belge amateur d'or a gagné sur deux tableaux ces derniers mois, dans la mesure où le métal jaune a progressé en USD et que cette devise a pris de la hauteur face à l'EUR. L'an dernier, le cours de l'or est finalement resté globalement inchangé en USD, mais en EUR, il affiche un gain de plus de 10%, qui compense déjà en partie la perte de 2013. Durant les premières semaines de cette année, le prix de l'or en USD s'est déjà hissé de quelque 8%, mais en EUR de 15%.Manifestement, les investisseurs espèrent encore plusieurs interventions de la BCE et de moins en moins de la part de la Fed cette année. La mesure totalement inattendue prise par la Banque centrale suisse (abandon du plafond de 1,20 franc suisse) a également soutenu le cours de l'or.Tout porte dès lors à croire que l'évolution du cours de l'or devrait surprendre agréablement les marchés en 2015. Vous pouvez bien sûr acheter de l'or physique, ou lui préférer un tracker sur le cours du métal (Gold Bullion Securities, par exemple). Notez toutefois que les mines aurifères ont vu leurs cours plus sévèrement sanctionnés encore que le cours de l'or lui-même ces trois dernières années. En moyenne, les cours des mines aurifères affichent un tiers seulement de leur plus-haut de 2011. Dans la mesure où nous ne souhaitons pas nous exposer à un risque opérationnel trop important en sélectionnant une mine individuelle, nous plaçons un ordre d'achat sur le tracker aurifère le plus connu, le Market Vectors Goldminers (coté sur le NYSE; ticker GDX; code ISIN US57060U1007). Nous dresserons un portrait de ce tracker aurifère ce jeudi dans la rubrique Dérivés. Autre possibilité : la société de royalties et streaming Franco-Nevada (ticker FNV; code ISIN CA3518581051), mais son potentiel d'appréciation nous semble plus restreint du fait de son évolution déjà largement positive ces dernières années.