Il ne saurait en être autrement: les marchés seront fortement influencés l'an prochain par la perspective de l'élection présidentielle américaine, programmée pour le début du mois de novembre. Souvenez-vous, il y a trois ans, quand la Bourse américaine craignait une victoire de Donald Trump, avant de se raviser au sortir même des urnes! A New York, en tout cas, Wall Street compte parmi les rues de la métropole où le 45e président des Etats-Unis reste très apprécié: l'indice Standard&Poor's 500 a gagné 50% exactement depuis que Donald Trump l'a emporté sur Hillary Clinton.
...