L'éclatement de la pandémie a lourdement pesé sur le dollar néo-zélandais, auquel il avait suffi de quelques jours pour plonger de 1,68 à 1,91 NZD pour un euro. Pour lui, qui évolue généralement dans une plage étroite, cette chute de près de 15% est d'une ampleur exceptionnelle. La Nouvelle-Zélande a rapidement pris des mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19. La banque centrale a ...

L'éclatement de la pandémie a lourdement pesé sur le dollar néo-zélandais, auquel il avait suffi de quelques jours pour plonger de 1,68 à 1,91 NZD pour un euro. Pour lui, qui évolue généralement dans une plage étroite, cette chute de près de 15% est d'une ampleur exceptionnelle. La Nouvelle-Zélande a rapidement pris des mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19. La banque centrale a abaissé son taux directeur à 0,25%, et renforcé sa politique d'assouplissement quantitatif. Nous n'excluons pas que le taux à court terme devienne négatif. L'économie pourrait s'être contractée de 7% en 2020.Les finances publiques néo-zélandaises sont saines. La dette publique nette correspond à 19% du PIB. Les relations commerciales avec la Chine, l'Australie et les Etats-Unis sont toujours au beau fixe. La fermeté des mesures adoptées pour lutter contre la pandémie a porté ses fruits: l'on ne recense presque plus de nouveaux cas. La banque centrale envisage cela dit de faire plonger les taux d'intérêt dans le rouge pour affaiblir légèrement la monnaie. L'endettement des ménages s'alourdit d'année en année - l'emballement des crédits inquiète d'ailleurs la banque centrale. Le chômage est passé de 4% à 5,3% au troisième trimestre, mais peut-être le phénomène n'est-il que temporaire. Si, comme le gouvernement l'annonce, l'immigration est restreinte, la main-d'oeuvre disponible devrait diminuer; mais, contrairement à ce qu'affirment certains économistes, il n'est pas du tout acquis que la croissance en pâtirait.Comme son homonyme australien, le dollar néo-zélandais a beaucoup souffert de la pandémie début mars. Son cours est même brièvement tombé à 1,91 NZD pour un euro. La situation semble, depuis, s'être normalisée autour de 1,70 NZD , soit le cours autour duquel la devise évolue depuis des années. Nous n'attendons pas d'autres fluctuations majeures, sauf si le Covid-19 s'en mêle à nouveau. Mais les vaccins désormais disponibles réduisent significativement ce risque.