Après une longue période très tranquille, la nervosité a augmenté ces derniers jours et semaines en Bourse. En cause: les tensions internationales grandissantes, concernant principalement la Corée du Nord. Les tirs de missiles incessants du régime de Kim Jong-un inquiètent de plus en plus le président américain Donald Trump. Kim veut faire de la Corée du Nord une puissance nucléaire à part entière. Quant à Trump, il veut éviter à tout prix que la Corée du Nord soit en mesure de frapper le territoire américain.
...

Après une longue période très tranquille, la nervosité a augmenté ces derniers jours et semaines en Bourse. En cause: les tensions internationales grandissantes, concernant principalement la Corée du Nord. Les tirs de missiles incessants du régime de Kim Jong-un inquiètent de plus en plus le président américain Donald Trump. Kim veut faire de la Corée du Nord une puissance nucléaire à part entière. Quant à Trump, il veut éviter à tout prix que la Corée du Nord soit en mesure de frapper le territoire américain.De quoi rendre nerveux de nombreux stratèges. L'or est généralement en hausse lorsque les tensions augmentent à l'international. Et la joute verbale entre les deux leaders a en effet porté le métal jaune au-delà des 1300 dollars par once troy (31,1 grammes) pour la première fois cette année. La hausse du cours de l'or est surtout spectaculaire en dollar (plus de 15%), cependant. Du fait de la vigueur de l'euro, le gain est négligeable, voire inexistant, dans notre devise.Naturellement, ces tirs de missiles et la crise qui en résulte sont le premier facteur de soutien du prix du métal précieux. Mais selon nous, d'autres facteurs, structurels, entrent en ligne de compte. En juin, la Federal Reserve (Fed) a relevé pour la quatrième fois de ce cycle son taux de base d'un quart de point de pourcentage (0,25%). Lors du premier relèvement opéré fin 2015, le prix de l'or a, à notre estime, atteint un plancher autour de 1050 dollars l'once troy. Lors du deuxième relèvement de taux, à la fin de l'an dernier, un plancher plus élevé a été atteint, à environ 1125 dollars. Lors du troisième relèvement, en mars dernier, un plancher encore plus élevé a été atteint, à 1200 dollars, puis en juin, un plancher encore supérieur, à 1250 dollars.Lors de la grand-messe des banquiers centraux qui s'est tenue fin août à Jackson Hole (au coeur des Rocheuses, dans l'État américain du Wyoming), la présidente de la Fed Janet Yellen s'en est tenue à une déclaration plutôt vague, qui a attisé la défiance des investisseurs. Aucune confirmation d'un relèvement de taux cette année, aucune communication sur la date du lancement de la réduction du bilan de la Fed... Non que le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi se soit montré plus loquace cependant. Leur silence, précisément, a soutenu le cours de l'or.Il est évident désormais que l'or (comme l'argent) se situe au stade préliminaire d'un cycle haussier, qui devrait perdurer plusieurs années. Vous pouvez acheter de l'or physique ou privilégier le tracker sur le métal jaune SPDR Gold Shares (ticker GLD), que nous détenons en portefeuille modèle. Cette position peut être complétée d'un tracker sur les actions aurifères, tel le VanEck Vectors Goldminers (ticker GDX). Mais soyez-en conscient, cet investissement doit être envisagé sur plusieurs années.