Début 2018, la plupart des économistes et des investisseurs semblaient obsédés par la hausse des taux, surtout aux Etats-Unis. Le dépassement du seuil de 3% avait provoqué beaucoup d'agitation. Plus tard dans l'année, les taux d'intérêt américains à dix ans se sont même hissés jusque 3,2%, tirés surtout par la hausse des taux courts sous l'effet des relèvements successifs de taux par la banque centrale américaine.
...