L'an dernier, le cours du brut a reculé de près d'un quart. Et si l'on part du sommet atteint début octobre, le prix du baril s'est replié de 40 %. Au début du troisième trimestre, le baril de la mer du Nord (Brent) valait 86 dollars et sa variante américaine, le West Texas Intermediate (WTI), 75 dollars. Fin décembre, le prix du premier avait chuté pour la première fois depuis l'été 2017 sous la barre des 50 dollars et celui du second avait baissé à 43 dol...