Comme Tesla, Facebook compte autant de partisans que de détracteurs. L'on peut tenter, à l'aide d'options, de tirer profit de cette ambivalence. Nous pouvons en effet parier qu'à court terme (en moins de trois mois), le cours de l'action se redressera, après le récent dévissage - perte de 119 milliards de dollars de capitalisation consécutive à l'annonce d'un chiffre d'affaires inférieur aux prévisions et d'une révision à la baisse des marges bénéficiaires anticip...

Comme Tesla, Facebook compte autant de partisans que de détracteurs. L'on peut tenter, à l'aide d'options, de tirer profit de cette ambivalence. Nous pouvons en effet parier qu'à court terme (en moins de trois mois), le cours de l'action se redressera, après le récent dévissage - perte de 119 milliards de dollars de capitalisation consécutive à l'annonce d'un chiffre d'affaires inférieur aux prévisions et d'une révision à la baisse des marges bénéficiaires anticipées précédemment (une analyse plus détaillée ici). Mais aussi, qu'à plus long terme (dans 12 mois) les marges auront atteint un plancher, ce qui exercera une pression sur la valorisation de Facebook. Achat du call octobre 2018au prix d'exercice de 190 USD, à 6,45 USDPar ce contrat, nous tablons sur une hausse du cours de l'action. Depuis le creux atteint, aux environs de 170 dollars, le cours s'est déjà bien repris. A 210 dollars, ou près de 15% de plus que le cours actuel, se trouve une solide résistance; à ce niveau, le call que nous avons acheté vaudrait au moins 20 dollars (210 - 190). Après déduction de la prime payée, nous empocherions au moins 13,55 dollars (20 - 6,45). Ce montant pourrait être (bien) plus élevé, si le cours de l'action remontait rapidement. Si à court terme l'actualité de Facebook était à nouveau défavorable, la perte maximale que nous essuierions sur ce contrat serait égale à notre mise.Le chant du cygne s'est fait entendre dès l'annonce que les marges bénéficiaires se contracteraient. Les détenteurs de l'action Facebook peuvent anticiper ce repli en émettant des options call. Elles procurent de formidables primes actuellement. Le call juin 2019 au prix d'exercice de 190 dollars offre une prime de 20 dollars. L'émission de calls est réservée aux titulaires des actions. Ceux qui n'en ont pas opteront pour l'achat d'un put ayant une échéance plus éloignée.Achat du put juin 2019au prix d'exercice de 175 USD, à 12,60 USDCe contrat procure déjà un bénéfice si le cours de Facebook se redresse à 162 dollars. Et si l'entreprise publiait des nouvelles peu agréables dans les prochains mois, la plus-value pourrait augmenter rapidement. A proximité de 155 dollars se situe une première zone de soutien technique. Si celle-ci cédait, le titre pourrait chuter précipitamment vers les 120 dollars. Vous vous en frotteriez les mains!