Le Brésil est un grand producteur et exportateur de céréales et d'autres produits de base, ainsi que de métaux et même, de brut. Sa devise, le réal, s'est appréciée depuis la fin de 2021 de 12% par rapport au dollar, lequel a quant à lui considérablement enchéri face aux autres devises. Tous les trackers disponibles en Europe pour miser sur le marché brésilien répliquent l'évolution du MSCI Brazil.
...

Le Brésil est un grand producteur et exportateur de céréales et d'autres produits de base, ainsi que de métaux et même, de brut. Sa devise, le réal, s'est appréciée depuis la fin de 2021 de 12% par rapport au dollar, lequel a quant à lui considérablement enchéri face aux autres devises. Tous les trackers disponibles en Europe pour miser sur le marché brésilien répliquent l'évolution du MSCI Brazil. Alors qu'il avait chuté de près de 30% l'an passé, cet indice de référence s'est redressé d'un quart déjà depuis la fin décembre. Il compte 51 positions et sa pondération est revue tous les trimestres. Il est composé à 49,7% d'entreprises des secteurs de l'énergie, des métaux et de l'industrie; viennent ensuite les valeurs financières (24,3%) et les biens de consommation (12,9%).Les 5 positions majeures de l'indice (au 10/3)Vale: 19,8%Petrobras Preferencial: 7,9%Petrobras: 6,6%ITAU Unibanco: 6,2%Banco Bradesco: 5,2%Emis par BlackRock, l'iShares MSCI Brazil ETF est coté sur Euronext Amsterdam (ticker IBZL, code ISIN IE00B0M63516). Il en existe une variante américaine, cotée au Nasdaq sous le ticker EWZ. IBZL est un ETF physique, ce qui signifie que les actions sous-jacentes elles-mêmes s'achètent et se vendent. Les frais de gestion sont fixés à 0,74% l'an, ce qui est élevé.Le Xtrackers MSCI Brazil ETF, émis par DWS (Deutsche Bank), est un autre tracker physique. Coté sur le Xetra sous le ticker DBX6, il est assorti de 0,65% de frais de gestion. Ses dividendes sont capitalisés, et non distribués.Coté sur le Xetra lui aussi, sous le ticker LBRA et le code ISIN LU1900066207, le Lyxor MSCI Brazil ETF est émis par Lyxor Asset Management. Il s'agit d'un tracker synthétique, dont les dividendes sont capitalisés. Ses frais de gestion s'élèvent à 0,65%.L'investisseur qui ne souhaite pas s'arrêter au Brésil s'intéressera à l'indice MSCI Emerging Markets Latin America. Première économie du continent, le Brésil y est surreprésenté (60,6%), mais les actions mexicaines (26,7%), chiliennes (6%), péruviennes (3,4%) et colombiennes (2,6%) ne sont pas en reste. Son tracker est l'iShares MSCI EM Latin America ETF, coté sur Euronext Amsterdam (ticker LTAM). Il s'agit d'un ETF physique, dont les dividendes sont versés. Ses frais de gestion sont fixés à 0,74% par an.